ACTUALITÉS

ASC / Restauration

ASC : des conceptions qui s’affrontent !

Les activités sociales et culturelles (ASC) sont de plus en plus présentes dans les campagnes électorales et ce souvent au détriment du rôle économique du CE. Restructurations incessantes, revendications salariales, création d’emplois…. sont ainsi mises au second plan.
Pour la CGT, il n’y a pas d’ambiguïté possible, l’augmentation du pouvoir d’achat est du ressort de l’entreprise et n’a rien à voir avec les ASC.

Les activités sociales et culturelles doivent être solidaires et émancipatrices. C’est pourquoi la CGT, fidèle à ses valeurs se prononce :

• Pour que l’enveloppe des ASC se calcule sur la base d’un minimum de 3% de la masse salariale (hors restauration, logement, transport et CESU qui devraient être de la responsabilité de l’employeur.

• Pour des ASC, de proximité et ce en cohérence avec notre revendication d’IRP aux plus près des salariés. Nous sommes convaincus que l’amélioration des prestations passe par une gestion au plus proche du lieu de vie et de travail des salariés. Ce qui permet une consultation et une mise en œuvre directe.

• Pour des orientations claires en matière de quotient familial (QF), allant dans le sens de la justice sociale, où soit pris en compte la réalité du pouvoir d’achat de la famille quelle que soit sa constitution. Nous sommes pour que les aides soient données aux ouvrants droits (vous) et à leurs ayants droits (votre conjoint, vos enfants). Pour une aide spécifique aux familles monoparentales. Nous sommes pour que les retraités restent des ouvrants droits et donc continuent de percevoir des activités sociales et culturelles.

• Pour le droit aux vacances de qualité pour tous. Nous militons pour que toutes les propositions de vacances soient élaborées par les CE, au plus près des salariés. Nous sommes pour élaborer des systèmes de priorité pour que tout le monde puisse partir tout en prenant en compte les ressources et la situation familiale de chacune et chacun.

• Pour que les CE constituent progressivement leurs propres patrimoines en prenant, des parts (lits) dans des villages vacances par un système d’autofinancement afin d’obtenir des tarifs préférentiels et être sûr de pouvoir proposer aux ouvrants droits des prestations dans les périodes critiques que sont les vacances scolaires d’hivers, de printemps et d’été.

• Pour une vraie réponse aux besoins sociaux en termes de logement par l’investissement de l’entreprise dans de nouvelles habitations et par la création de nouveaux restaurants collectifs.

• Pour la pratique du sport dans l’entreprise et à l’extérieur. Nous sommes pour la mutualisation entre les CE des structures existantes et pour l’investissement en commun de nouvelles.

• Pour le développement et l’accès à la culture, par des propositions attractives qui permettent aux ouvrants droits et à leur famille la découverte d’activités artistiques à laquelle pour des raisons sociales ou financières ils n’auraient pas eu accès.

• Pour que les CE participent aux financements de créations artistiques.

• Pour une billetterie de proximité qui permette de vraies réductions et qui favorise les spectacles vivants.

• Pour des activités sociales et culturelles qui permettent de tisser des liens entres les ouvrants droits en organisant des soirées culturelles, des loisirs des rencontres sportives, des soirées festives (arbre de noël…..)

• Pour les vacances de qualité pour les enfants et pour faire vivre en priorité les structures à but non lucratif existantes et la mutualisation du patrimoine des CE.

• Pour prioriser le financement des modes de gardes d’enfants collectifs et le financement par les entreprises de berceaux.

• Pour que l’entreprise finance en totalité les CESU qui sont souvent utilisés par les ouvrants droits pour répondre à des contraintes liées à leur activité professionnelle et notamment le développement des horaires tardifs et de week-end.

• Pour que pour toutes ces prestations les organisations syndicales fassent le choix, lorsque c’est possible, de prestataires qui répondent à des valeurs éthiques et sociales. Pour que l’argent du social serve à développer le social et non pas à « engraisser davantage des actionnaires ». Nous sommes pour la mutualisation des structures existantes des CE via des conventions. Nous faisons le choix, lorsque cela est possible, pour les vacances adultes de travailler avec les prestataires du tourisme social (référencés par l’UNAT ou l’ATES). Leurs prestations sont similaires voire supérieures à celles du tourisme marchand sauf que leur but n’est pas lucratif. Les bénéfices, s’il y en a, ne sont pas versés à des actionnaires, mais réinvestis dans l’amélioration des prestations, des conditions de travail de salariés, ou le développement de nouvelles structures sociales. Il nous parait aberrant que des organisations syndicales sous prétexte purement électoralistes abandonnent toutes valeurs collectives. Elles sont prêtes à distribuer l’argent du social dont elles ont la gestion à des entreprises qui exploitent leurs salariés, détruisent l’environnement et dont l’unique but est de satisfaire les profits financiers.

• Pour que les retraités bénéficient des activités sociales et culturelles financée par l’employeur au même titre que les actifs. En effet, ils ont participé à l’essor de l’entreprise durant toute leur activité professionnelle. La CGT est isolée sur cette position. Certaines organisations syndicales estiment que les retraités devraient renoncer aux prestations sociales et culturelles subventionnées dès lors qu’ils font valoir leurs droits à la retraite. La CGT, elle, a une vision toute différente. Elle considère que les salariés et leur famille doivent bénéficier de prestation tout au long de leur vie, dès leur entrée dans l’entreprise. Avec des prestations qui peuvent varier selon les moments de la vie, naissance d’un enfant (garde, colonie de vacances) retraite……

Si comme nous vous partagez ces valeurs de solidarité, rejoignez nous !

@ illustration fotomélia

Lire la suite

Communiqués de presse

Accord sur le handicap à Orange SA : la CGT signe l’accord

Les négociations sur l’accord en faveur des salariés en situation de handicap pour la période 2017/2019 sont achevées.
La CGT a décidé de signer cet accord !
La CGT s’est fortement investie dans cette négociation pour avoir un accord :
– qui ne soit pas en recul par rapport au dernier accord que nous avions signé,
– qui permet de continuer à embaucher dans tous les types de métiers, quel que soit le type de handicap,
– qui fasse faire vivre « l’ascenseur social » dans une entreprise « citoyenne, responsable, innovante, digitale et humaine ».

La CGT considère que cet accord répond pour une partie à ses demandes. Notre proposition de porter à 10% le taux d’emplois de travailleurs en situation de handicap dans le groupe, qui était soutenue par les autres Organisations Syndicales, a forcé l’entreprise à revoir à la hausse son objectif initial qui était de revenir au taux légal de 6%.
Avec ce nouvel accord l’entreprise Orange  prend l’engagement d’embaucher en CDI 150 personnes au minimum, 360 alternants et stagiaires et 60 personnes en cursus de professionnalisation. Ces personnes seraient embauchées en CDI après l’obtention de leurs diplômes et validation de leurs candidatures par leurs managers et RH locaux en plus des 150 CDI.

Ce nouvel accord valide à notre demande la poursuite du TPSH malgré une réduction de l’abondement qui était inscrit dans l’avenant de décembre 2016.

Nous n’avons pas réussi à étendre cet accord au groupe. Mais nous considérons qu’il doit être la base de négociations dans toutes les entreprises du Groupe Orange.

En complément…

Lire la suite

Vie au travail

BOITIERS DE GEOLOCALISATION SUR LES VEHICULES ORANGE

NOUS VOULONS LE RETRAIT!

Suite au courrier de notre avocat sur les boîtiers de géolocalisation, la direction nous à répondu :

« Concernant le dispositif des boîtiers électronique « Fleet Performance », nous n’entendons pas donner satisfaction à la sommation de faire à laquelle vous faites référence.

Une réponse positive à cette sommation est d’autant moins envisageable qu’ORANGE et la Fédération SUD PTT se sont entendues sur les modalités d’exécution de l’arrêt du 29 septembre 2016 et en particulier sur le maintien des boîtiers électroniques « Fleet Performance ». »

L’accord avec SUD n’a aucune valeur juridique !
ORANGE ne respecte pas l’application de l’arrêt de la cour d’appel de Paris du 29 septembre 2016 qui pourtant exige sous astreinte la dépose des boîtiers de géolocalisation.

La CGT va attaquer ORANGE au tribunal Administratif.
Les boîtiers doivent être retirés des véhicules ORANGE !
Y’a pas d’arrangement !

En complément…

Lire la suite

Inter-générationnel

Les Jeunes et la CGT

La CGT est un syndicat ouvert au changement, à la seule condition que ce dernier soit un plus pour le progrès social et les salariés, contrairement aux dires de certains.
Nous sommes, dans le même temps, force de propositions, c’est dans cette dynamique que la CGT FAPT, depuis toujours, se bat pour de nouveaux emplois stables et qualifiés.
Grâce à son action, nous avons obtenu 6 000 emplois, dans un premier temps, dans le cadre de l’accord intergénérationnel. En septembre 2016, la CGT a gagné 1 000 recrutements supplémentaires.
Ainsi cela a permis à de nombreux jeunes d’intégrer l’entreprise Orange, soit directement, soit par la transformation de différents contrats en CDI.
Cela reste, certes, insuffisant, mais la lutte continue.
Trouver un emploi est primordial, mais ce n’est pas une fin en soi. Nous sommes tous confrontés à des transformations importantes de l’entreprise, qui impactent négativement les salariés (réorganisation, suppression d’emploi, sous effectifs, changement profond de l’organisation du travail, etc.).
Cette situation n’est pas une fatalité, l’histoire nous prouve que la force du nombre et une CGT offensive permettent d’obtenir de nouveaux droits.
Au contraire le repli sur soi et le manque d’implication des salariés, conduit inévitablement à un recul social et à l’aggravation des conditions de travail.
Si comme de nombreux syndiqués CGT FAPT, tu souhaites que les choses s’améliorent en termes d’emploi, de rémunération, de reconnaissance, de promotion et d’égalité, n’hésite pas à venir nous rejoindre.

Plus nous serons nombreux et plus nous serons forts !

En complément…

Lire la suite

Égalité professionnelle

En direct des négociations sur l’égalité professionnelle.

La CGT considère que l’émancipation des femmes passe par leur égal accès au travail salarié.

C’est dans une perspective d’émancipation et de progrès social pour toutes et tous que la CGT combat les inégalités de sexe, les idées et comportements sexistes, les stéréotypes « culturels » qui tendent à justifier les inégalités entre les femmes et les hommes. La CGT agit pour la liberté pleine et entière des femmes, au travail et dans la société. Elle se bat contre l’inégalité dans l’emploi, la rémunération, la carrière, la formation continue, la santé, la vie personnelle, la retraite.

A Orange, les négociations pour un nouvel accord égalité professionnelle viennent de s’ouvrir. Les premières réunions ont permis de faire le bilan du précédent accord. Le peu de recrutement et les départs massifs font que le taux de féminisation est en baisse. La CGT a dénoncé le fait que beaucoup de mesures présentes dans le précédent accord peinent à être mise en place, et ce très souvent, à cause d’un manque de formation des managers. La différence de rémunération entre les femmes et les hommes à Orange était en décembre 2016 de 7,1 %. Aujourd’hui, si nous voulons réduire définitivement cet écart, il faut que nous ayons une vision au plus près des unités, au plus près des métiers. C’est pourquoi la CGT revendique l’application réelle de la loi qui ne se définit pas seulement comme « travail égal- salaire égal » mais comme « travail de valeur égal – salaire égal »* (voir encadré). Cette approche nécessite de peser chaque métier, chaque activité et de la mettre en lien avec les compétences nécessaires pour les effectuer. Ainsi, nous pouvons nous interroger sur ce qui justifie les différences de part variable entre les vendeurs en boutique et les vendeurs en marché professionnel ou entreprise ou de part managériale entre un manager en centre d’appel et un manager en marché entreprise ou encore un cadre en fonctions support ! etc……

Lire la suite

PUBLICATIONS

Livrets

Septembre 2019

Édito: Cadres à Orange, rien n’est écrit d’avance !

Le 19 novembre, vont débuter les élections professionnelles à Orange. Ces élections revêtent un caractère particulier, car c’est la première mise en place du Comité Social d’Entreprise.

Il n’y aura plus qu’un seul vote : le CSE. Les membres élus désigneront ensuite les Représentants de Proximité (RP) sur les différents sites en tenant compte de la représentativité. Ils désigneront également les participants aux différentes commissions, dont la Santé et les Conditions de Travail.Si ces Instances Représentatives du Personnel changent tant sur la forme que sur le fond, la CGT, reste fidèle à ses valeurs et continuera de se battre avec vous, au quotidien, pour que vos revendications soient prises en compte auprès des directions.

Ainsi notre campagne revendicative sur les PPCR et la revalorisation des grilles indiciaires, s’inscrit dans les attentes de nos collègues fonctionnaires en termes de parcours professionnel et de revalorisation de leur rémunération. Notre campagne sur la reconnaissance, en lien avec ce que nous avons obtenu dans le cadre de l’accord salarial de 2019. Une grande majorité des salariés sont très mécontents de l’accord ARCQ. En cela nous nous démarquons des autres organisations syndicales qui ont signé cet accord. Pour autant nous avons gagné le doublement du budget permettant de régulariser la situation des salariés qui n’ont pas eu de promotion depuis plus de 10 ans, nous avons gagné 900 promotions supplémentaires dans le cadre du budget spécifique égalité Pro et enfin un complément au budget ARCQ (1 000 promotions en plus).

Au niveau du Groupe, nous avons une initiative mondiale sur l’emploi, la rémunération, la reconnaissance, les conditions de travail et l’arrêt des projets de restructuration/externalisation. Ce sont autant de sujets qui sont dans les préoccupations des salariés d’Orange et des entreprises sous-traitantes, dans les services en France comme à l’étranger. Dans l’accord mondial égalité professionnelle, nous avons gagné la suppression des écarts salariaux au plus tard en 2025, ainsi que la prise en compte des violences au quotidien et au travail.

Vous le constatez, dans chaque négociation, chaque instance IRP, la CGT est force de propositions. Que ce soit sur l’emploi et l’insertion des jeunes dans le cadre de l’accord intergénérationnel, le droit à la déconnexion ou encore sur la vision des gains de productivité dans l’accord numérique… Nous militons pour construire le numérique autrement afin qu’il soit synonyme de réels progrès sur le plan humain, économique, social, et environnemental, et ne détériore pas les conditions de vie et de travail.

Nous revendiquons la reconnaissance de notre professionnalisme afin d’exercer pleinement nos métiers et nos responsabilités, en prenant toute notre place dans la construction des orientations et des décisions, y compris dans la conception de projets alternatifs. Nous revendiquons, enfin, de manière interprofessionnelle un statut de l’encadrement qui reconnaisse l’expertise et la technicité, qui légitime son rôle au sein du collectif de travail et qui permette de tirer les grilles de salaires vers le haut.

Nous sommes actuellement en pleine bataille contre la réforme des retraites. Ce que nous portons permet de faire la différence avec les autres organisations : les citoyens et les salariés sont au coeur de nos préoccupations.

Voter CGT, c’est aussi avoir la volonté d’une autre répartition des richesses pour le progrès social !

 

Autres publications 

VIDÉOS

Animation CGT FAPT Salaire

Pourquoi faut-il augmenter les salaires? Contrairement aux idées reçus, il est possible de reconnaitre le travail des salariés. La CGT FATP fait des propositions.

Voir notre chaîne YouTube

BULLETIN DE CONTACT ADHÉSION

Vous souhaitez nous contacter
pour adhérer
à la CGT Fapt Orange

Contacter la CGT
Fapt Orange