ÉTABLISSEMENT DO Ile de France

Bulletin des élus CGT au CSEE de la DO IDF - Séance des 5 et 7 mai 2020

A l’ordre du jour le Plan de Reprise d’Activité (PRA) sur la DO IDF

Pour une information complète, téléchargez le bulletin des élus CGT et sa déclaration préalable avec proposition d’expertise.

Lire la suite

Bulletin des élus CGT au CSEE de la DO IDF - Séance extraordinaire du 13 Mai

Nouveau drame sur la DO IDF avec le décès de notre collègue Olivier qui travaillait au SCO sur le site de St Michel à Paris.

Les paroles et cagnottes ne suffisent pas, il faut un acte fort: la validation de la maladie professionnelle.

Pour une information complète, téléchargez le bulletin des élus CGT ci-dessous.

Lire la suite

Bulletin des élus CGT au CSEE de la DO IDF - Séance des 23 et 24 avril 2020

Trois sujets principaux lors de ce CSE :

  • Rapport annuel sur l’emploi 2019 et prévisions 2020
  • Covid-19 et reconnaissance de la maladie professionnelle
  • PCA et PRA

Pour une information complète, téléchargez le bulletin des élus CGT et ses éléments associés : déclaration préalable et proposition d’une expertise.

Lire la suite

Lettre ouverte à Laurence Thouveny, Directrice de la DO IDF

Suite à l’élaboration unilatérale du PCA, la CGT a écrit à la directrice de la DO IDF

Madame,

Notre organisation syndicale déplore l’élaboration unilatérale par l’employeur Orange du plan de continuité d’activité (PCA) et de sa mise en œuvre. Nous constatons :

  • Le maintien de l’ensemble des activités habituelles sous couvert de « priorisation », avec la constitution de trois blocs : bloc « A » inhérent aux activités essentielles à la nation, bloc « B » inhérent à l’action sur les grands comptes, et enfin bloc « C » inhérent à l’activité quotidienne non urgente. 
  • La « priorisation » des conduites d’activités des techniciens a pour conséquence d’envoyer les techniciens sur du bloc « B » en cas d’absence d’intervention sur le bloc « A », et sur le bloc « C » en cas d’absence sur les blocs « A » et « B ». Orange a donc envoyé des techniciens sur des missions très éloignées des priorités sanitaires. 
  • Des équipements de protection individuelle d’abord en très faible quantité jusqu’à la fin de la semaine 13 et dont une partie a été offerte aux hôpitaux : les interventions des techniciens ont donc d’abord été effectuées sans gel hydro alcoolique, et rarement avec masques et/ou gants. Certains de ces techniciens sont aujourd’hui malades du Covid19, certains dans un état grave et alors que d’autres ont peut-être été au contact d’un technicien aujourd’hui décédé  Certains dossiers codifiés COVID A ont été affectés à des Techniciens non volontaires sous prétexte que ce ne seraient pas de « vrais A » mais plutôt des « B ». 
  • Les interventions refusées par nos techniciens pour cause d’absence d’équipement de protection individuelle et/ou impossibilité de respect des gestes barrière ont été transférées aux entreprises sous-traitantes et à leurs salariés pour être effectuées malgré tout. Au vu de la structure en cascade des entreprises chargées de l’activité sous-traitée, quelles garanties peut-on avoir sur l’accès aux EPI pour leurs salariés et/ou travailleurs indépendants ? 
  • Des sites de services clients (notamment SCO et UAT) maintenus ouverts jusqu’en fin de semaine 13 sous couvert de volontariat, en dépit d’activités de centres d’appels 100% compatibles au télétravail, la possibilité de poser des ASA Coronavirus ou de faire jouer son droit de retrait.

L’ensemble de ces points entrent en contradiction avec l’article R4424-3 du Code du travail, relatif aux risques d’exposition des travailleurs à un agent biologique dangereux.
Pour la CGT, à l’exception notable des activités pouvant être effectuées en télétravail, le PCA devrait concerner les seules activités indispensables à la nation. 

  • Les hôpitaux 
  • La continuité des services de l’Etat et des services publics en général 
  • La sécurité des réseaux de télécommunications 
  • Les médecins 
  • Le personnel soignant 
  • Les personnes isolées et/ou fragilisées

Toutes les autres activités (créations de lignes, déposes massives, mutations de jarretières, désaturations…) devraient être stoppées pour contribuer à éradiquer la propagation du virus d’une part et éviter nombre de dérangements collectifs supplémentaires d’autre part.

Du point de vue de la santé et de la sécurité des personnels comme des populations, l’actuelle structure en cascade d’entités juridiques sous-traitante montre une fois de plus d’inquiétantes faiblesses tant en termes de transparence qu’en termes de respect de la législation en vigueur.

En conséquence, la CGT vous demande de prendre toutes dispositions nécessaires au respect de la législation en vigueur par Orange SA, ses filiales et ses sous-traitants sur la DO IDF, ce qui ne semble pas être encore le cas sur toutes les activités à ce jour. Ni pour Orange SA, ni pour ses filiales, ni pour les cascades d’entités juridiques sous-traitantes, bien que tout indique que ce soit encore pire dans ces dernières.

Veuillez recevoir, Madame, l’assurance de ma considération distinguée.

Téléchargez la lettre depuis le lien ci-dessous

Lire la suite

Bulletin des élus CGT au CSEE de la DO IDF - Séance extraordinaire du 16 avril 2020

Suite au décès d’un collègue de l’UIPP, la CGT s’associe à la douleur de ses proches et leur présente ses plus sincères condoléances.

Face à l’inaction de la Direction, vos élu-e-s CGT ont exigé et obtenu un CSE extraordinaire.

Pour plus d’informations, téléchargez notre tract en pièce jointe.

Lire la suite