ACTUALITÉS

Inter-générationnel

Accord Intergénérationnel

En direct avec les négociations

Après 5 séances de «promenade» la CGT rappelle que les salariés veulent du factuel, pas d’un accord basé que sur des intentions.

Pour mémoire, au départ la direction souhaitait une négociation uniquement sur le départ des séniors. Nous avons obtenu que l’accord englobe l’ensemble des chapitres de l’intergénérationnel : « intégration, embauche des jeunes, fin de carrière et transmission des savoirs ». Lors de la séance du 26 octobre, nous avancions enfin dans le concret !

Où en sommes-nous fin octobre?

L’aménagement des fins de carrière :
Un accord pour 3 ans embarquant les départs en retraite jusqu’au 1er janvier 2025 :

● La reconduction du TPA
● La reconduction du TPS 3 ans (1 an travaillé à 50%) payé 65% pour des périodes de 18 à 36 mois
● La reconduction du TPS 3 ans (2 ans travaillés à 50%) payé 75% pour des périodes de 18 à 36 mois
● Un TPS mécénat dédié, payé 80% sur 2 ans à 50% et sans temps libéré
● L’accessibilité de l’ensemble des TPS au travers du mécénat
● Reconduction de l’ensemble des conditions du précédent accord (possibilité de surcote de 4 trimestres, souplesse pour le télétravail, engagement en faveur de la parentalité, sécurisation du dispositif en cas d’évolution défavorable des conditions de départ en retraite…..)

La CGT revendique pour les séniors:

● Une prime à l’entrée du TPS 3 65% de 4 mois de SGB
● Un relèvement du minima à 1950€ pour les non-cadres et à 2800 € pour les cadres
● L’attribution systèmatique de la DG 51 avec un minimum de 6 mois de SGB et des conditions d’attributions homogènes pour tous.
● Plus de sécurisation du parcours professionnel en cas de réorganisation des services pour les salariés à moins de 5 ans de la retraite.

Engagements insertion des jeunes
Pour être en phase avec les déclarations de Stéphane Richard, la direction impose dans cet accord un autre rythme calendrier pour ce chapitre, en particulier pour chiffrer les recrutements sur 2 ans.

Le Groupe s’engage à réaliser 7 500 recrutements externes en CDI sur la période 2018, 2019, 2020.
Sur ces 7500 nouveaux-nouvelles embauché-e-s en CDI, a minima 1 700 alternants et stagiaires du Groupe seront recrutés-e-s à l’issue de leur formation.
Le Groupe s’engage, pour la période 2018-2019-2020, à poursuivre sa politique au bénéfice de l’alternance en accueillant un nombre de salariés en alternance fixé a minima à 5% de l’effectif global CDI du Groupe en France.
Toujours pour la période 2018, 2019, 2020, le Groupe s’engage à accueillir au moins 2 400 stagiaires chaque année.

Pour la CGT une telle proposition reviendrait à borner l’accord par 2 dates (3 ans pour les mesures séniors et un engagement sur 2 ans pour les jeunes). Nous dénonçons cette cavalerie car les engagements en matière d’embauche pour l’année 2018 sont déjà inscrits dans l’accord 2015 à savoir a minima 2200 recrutements !!
Cette méthode prouve qu’Orange n’a qu’une vision à très court terme de l’emploi.

Le tutorat :
Les salarié-e-s non cadres exerçant une activité tutorale pour des jeunes en contrats d’ alternance, bénéficient d’une prime fixe de 375€/an pour leur accompagnement. Cette prime sera abondée de 150 € en cas d’accompagnement de 2 alternants/stagiaires.

La CGT revendique la même prime pour les cadres.
Prochain rendez-vous le 7 novembre
La CGT consciente des attentes des salariés, met toute l’énergie nécessaire pour tirer cet accord vers le haut.

Lire la suite

Égalité professionnelle

Un accord inédit par son contenu, et par son étendue géographique

La CGT signe l’accord monde à Orange. Un accord qui ouvre des perspectives à l’ensemble du monde du travail!

Dans le cadre de son activité internationale au sein du groupe Orange, la CGT s’est investie dans la négociation pour un accord monde sur l’égalité professionnelle.
A partir des rencontres et contacts avec les organisations syndicales dans le monde mais aussi, de témoignages, d’échanges avec les salariés, la CGT a recensé les attentes, a été force de propositions et a permis à ce que cet accord prenne en compte toutes les situations.
Cette démarche a permis d’intégrer plusieurs thématiques, pour un accord ambitieux qui va améliorer durablement les conditions des salariés dans le monde.
Cet accord remet les organisations syndicales au cœur de la négociation dans toutes les entités du groupe dans le monde. Ainsi il prévoit :
La création d’un comité ad-hoc permettant le suivi et la déclinaison des thématiques de l’accord. Sur certains sujets, il permet de négocier afin d’améliorer le droit existant.
La déclinaison de certains principes de l’accord par des négociations.
La CGT a également réussi à réduire le seuil de déclenchement des dispositions de l’accord dès 400 salariés, afin que tous, les salariés quelle que soit leur entité, bénéficient des mesures.

La négociation a permis de gagner des mesures concrètes et un engagement fort sur l’ensemble des thématiques contenues dans l’accord.

(…)

En complément…

Lire la suite

Communiqués de presse

La CGT signe un accord monde sur l’égalité professionnelle à Orange qui offre une perspective pour toutes et tous !

Dans le cadre de son activité internationale au sein du groupe Orange la CGT s’est investie dans la nouvelle négociation pour un accord monde sur l’égalité professionnelle.
A partir des rencontres et contacts avec les organisations syndicales dans le monde mais aussi, de témoignages et d’échanges avec les salariés, la CGT a recensé les attentes et a été force de propositions permettant à ce que cet accord puisse prendre en compte toutes les situations.
Cette démarche a permis d’intégrer plusieurs thématiques, pour un accord ambitieux qui va améliorer durablement les conditions des salariés dans le monde.
Cet accord remet les organisations syndicales au cœur de la négociation dans toutes les entités du groupe dans le monde.
La négociation a permis de gagner des mesures concrètes et un engagement fort puisqu’il prévoit des budgets spécifiques pour une réelle égalité entre les femmes et les hommes que ce soit sur les salaires (réduire les écarts salariaux entre les femmes et les hommes pour atteindre l’égalité salariale à situation comparable au plus tard en 2025), l’accès aux postes à responsabilité, la mixité dans tous les métiers, les déroulements de carrière, le temps de travail. (…)

Lire la suite

Vie au travail

Le 11 juillet 2019 le procès de France Telecom se termine

Le Procès qui fait suite à la « crise sociale de France Télécom » a débuté le 6 mai 2019 et se clôturera le 11 juillet 2019 auprès du Tribunal correctionnel de Paris.
Dix ans après les faits, les hauts dirigeants qui étaient aux commandes de France Telecom et l’entreprise entre 2005 et 2010 doivent répondre du chef d’inculpation de « harcèlement moral organisé ».
Après 10 ans de procédures, l’issue de cette affaire judicaire est très attendue par les parties civiles (notamment les victimes, les familles de victime, les associations et les organisations syndicales dont la CGT), mais également pour l’ensemble du personnel qui a vécu cette terrible période dans l’entreprise.  (…)

La CGT appelle à se rassembler ce jeudi 11 juillet 2019
sur le parvis du Tribunal de Grande Instance de Paris
entre 11h00 et 13h30
(Métro ligne 13, arrêt Porte de Clichy)

Lire la suite

Rémunération / Carrière

Budget Promotion en hausse : Pour une véritable reconnaissance du personnel

Durant toute la négociation salariale 2019, la CGT a porté les revendications des salariés relatives à la reconnaissance sous forme de promotions, générant les augmentations de salaire, seules garanties d’une réelle évolution de carrière et d’un gain de pouvoir d’achat pérenne.

Avec comme point d’appui la consultation salaire mise à disposition du personnel plus de 3 000 répondants) et à partir de la situation de milliers de collègues sans promotion de plus de 10 ans, la CGT a obtenu :

  • un doublement du budget concernant les mesures particulières permettant de régulariser la situation de plus de 2 000 situations de salariés non promus depuis + de 10 ans.
  • l’augmentation d’un tiers du budget promotion égalité professionnelle soit 900 promotions supplémentaires en complément des promotions existantes.
  • un budget NAO supplémentaire venant compenser un budget ARCQ largement insuffisant (et reconnu implicitement par la direction et les Organisations Syndicales signataires) soit l’équivalent de 1 000 promotions supplémentaires.

La CGT sera particulièrement exigeante quant à l’utilisation de ces budgets promotions.

La CGT ne se contentera pas de ces avancées car elles restent encore insuffisantes pour répondre aux attentes du personnel d’Orange.
Pour la CGT, tous les salariés en attente de promotion doivent obtenir satisfaction immédiatement.

Tous ensembles, mobilisons-nous pour réclamer sans plus tarder, la régularisation de tous les salariés.

La CGT invite chaque salarié à contacter les élus CGT afin de faire valoir ses droits.

En complément…

Lire la suite

Cadre

Flash Cadres N°805

Niveler par le haut

À l’initiative de la CGT, l’alliance syndicale Orange UNI s’est inscrite dans la journée d’action internationale du 17 juin pour le centenaire de l’OIT en élaborant une motion contre le « dumping social » orchestré par Orange.
Cette motion porte la demande d’ouverture de négociations pour garantir que « l’ensemble des salariés, quelles que soient leur entité d’origine, aient les mêmes droits et garanties, le même accès à la négociation collective et l’exercice du droit syndical ».
Elle appelle à signer la pétition pour mettre fin à la mise en concurrence des salariés entre eux avec le recours massif à la sous-traitance, privant ceux-ci de leurs droits fondamentaux et pour trouver une solution pour nos 500 collègues d’Orange Niger, actuellement sous tutelle judiciaire et dont les emplois sont en danger.

En complément…

Lire la suite

PUBLICATIONS

C'est @ nous

n°28 Mars/Avril 2019

Gagner l’égalité, une exigence de la CGT

Le terme d’inégalité recouvre une multitude de situations diverses et leur point commun est l’injustice qui en découle. La CGT se bat contre toutes les inégalités qui, de plus, sont sources
de rejet de l’autre et de repli sur soi. Dans les entreprises, la stratégie des hauts dirigeants est d’entretenir, à différents niveaux, des situations inégales (salariales, contractuelles, etc…). Parfois même de les créer. Cette stratégie patronale a
pour objectif de diminuer les droits des salariés ; tant en termes de rémunération que de conditions de travail et de protections sociales. C’est ce que l’on appelle le dumping social ; pratique qui vise notamment à abaisser les coûts de production en abaissant le coût de la main d’oeuvre. Et ce, afin qu’une minorité puisse continuer à s’enrichir. Pour rappel, au niveau mondial, ce sont 82% des richesses créées en 2017 qui sont allées au 1% des plus riches.
Chez Orange, les choix politiques de la direction visent ce même objectif qui consiste à réduire les acquis des salariés pour encore plus rémunérer actionnaires et hauts dirigeants. Ainsi, les inégalités perdurent. On les constate toujours entre les
femmes et les hommes ou entre les différents statuts (AFO / Fonctionnaires vs ACO / Contractuels). Pour alimenter les inégalités et en tirer profit, la direction a recours aux contrats précaires, CDD et intérimaires, aux contrats pro, aux autoentrepreneurs…
C’est la mise en concurrence de tous les salariés entre eux. Dans l’entreprise et en dehors. Entre les différentes filiales du groupe en France, aussi bien qu’au niveau international. En recourant massivement à la sous-traitance, la direction se désengage de ses responsabilités sociales en les transférant aux sociétés prestataires. Elle fait généralement le choix du moinsdisant social en tirant les conditions des contrats au plus bas.
C’est pourquoi, la CGT a la volonté de réunir l’ensemble des salariés et de leur faire mesurer ce que nous avons en commun.
C’est tout l’investissement de la CGT au niveau des instances telles que le Comité de Groupe (qui réunissent l’ensemble des représentants des différentes filiales), que ce soit au niveau de la France (CGF), européen (CGE) ou monde (CGM). C’est aussi notre engagement au sein de l’alliance Orange (cf. article international, page 2).
Quel que soit le sujet de négociation dans l’entreprise, nous veillons à ce que les droits acquis par les uns ne se fassent pas au détriment des autres. Nous avons besoin d’en prendre conscience, car chaque recul social pour les uns entraine fatalement des reculs sociaux pour les autres. Gagner des droits de hauts niveaux pour tous, gagner l’égalité, c’est un gage de démocratie, de solidarité, de développement humain durable et de progrès social et économique.

Autres publications 

VIDÉOS

Salaire Merci Patron

Alors que les négociations salariales vont bientôt s'ouvrir, Orange nous offre des tee-shirts en guise de reconnaissance mais nous ce que l'on veut ce sont des augmentations de salaire ! #NAO2019OrangeCGT

Voir notre chaîne YouTube

BULLETIN DE CONTACT ADHÉSION

Vous souhaitez nous contacter
pour adhérer
à la CGT Fapt Orange

Contacter la CGT
Fapt Orange