ÉTABLISSEMENT DTSI

L’Écho du CSE DTSI - Décembre 2021

Édito : retour sur 2021

La période de fin d’année est traditionnellement celle des bilans.
Il y a d’abord la crise sanitaire qui s’est installée dans la durée. A la CGT nous pensons d’abord aux malades et à leurs proches. Et à l’inquiétude que cela génère. Pour la direction, nous avons vus que cette crise a été l’occasion d’accélérer le plan « dégage 2025 » (comme cela avait été présenté au CSEC le 17 mars 2021). Accélération des départs avec l’accord intergénérationnel, où les recrutements annoncés sont loin de compenser les départs prévisibles. D’autant plus que ces recrutements concernent aussi les filiales.
Aux nombreux départs prévisibles, qui vont désorganiser les services, s’ajoute la réorganisation DTSI Demain. A la CGT on se doute bien qu’elle a été pensée en anticipant les départs à venir et donc les baisses d’effectifs. La hausse continue de la sous-traitance va certainement continuer.
Cette année a aussi été la seconde année de décision unilatérale de la direction sur les augmentations de salaires, augmentations très basses, bien inférieures à celle du coût de la vie. Les résultats d’Orange ont été très bons, et contraire-ment aux salariés, qui en sont les acteurs, les actionnaires en ont tirés de juteux dividendes qui ont encore été largement augmentés.
Pour la CGT, cette situation n’est pas acceptable. Nous regarderons avec vigilance les signaux que le choix du remplacement du PDG vont envoyer.

Lire la suite

Tenaces et Efficaces - Janvier 2022

Édito : Bonne année… Mobilisée ?

Le début d’année est la période des vœux. Nous avons eu 2 années de décision unilatérale de l’entreprise sur les augmentations de salaires, avec 0,8% à 0,9% d’augmentation pour toutes et tous, le reste étant des mesures correctives ou de « reconnaissance de compétences ». En 2021 l’inflation a été de 2,8%. Nous avons perdu du pouvoir d’achat.
Dans le même temps, Orange s’est bien porté, 2020 a été une année de profits exceptionnels. Nous sommes dans un secteur d’activité que la crise sanitaire a plutôt favorisé. Ce sont les salariés qui ont fait tourner l’entreprise pendant la crise sanitaire, en faisant preuve d’une grande adaptabilité dans des conditions difficiles, lui permettant d’engranger des bénéfices substantiels. Nous avons été remerciés par des décisions unilatérales sur les salaires, par la poursuite de suppressions d’emplois en grande quantité, par une dégradation des conditions de travail.
Le plan d’économie « scale-up » fait racler les fonds de tiroir pour alimenter les dividendes des actionnaires, qui sont déjà rémunérés à 8%.
La CGT vous souhaite, outre la bonne santé (arrêt de la fermeture des lits d’hôpital !), des augmentations de salaires qui rattrapent les pertes de pouvoir d’achat des dernières années et reconnaissent l’investissement des salariés-es, une juste reconnaissance des qualifications, l’arrêt des suppressions d’emplois, des embauches en nombre suffisant, l’amélioration des conditions de travail. Et que notre travail retrouve un sens.
Pour que ces vœux se réalisent, il ne suffit pas de les formuler, il est probable que la mobilisation sera nécessaire.

Lire la suite

Tenaces et Efficaces - Décembre 2021

ÉDITORIAL : Pouvoir d’achat.

En période de fin d’année, on fait traditionnellement le point sur l’année écoulée. Si on regarde le portefeuille, on peut se dire que tout augmente, sauf les salaires.
Est-ce que dire cela est une caricature ? Malheureusement non. On le voit bien quand on fait ses courses, quand on se chauffe, quand on fait le plein de son véhicule. Sur une année glissante, on en serait à +2,8%.
Quant à nos salaires, pour la deuxième année consécutive la direction a dû recourir à une décision unilatérale tellement les augmentations proposées étaient en dessous des attentes. Pour rappel, l’augmentation de salaire garantie pour toutes et tous est de +0,8% ou +0,9% en fonction du grade. La direction affiche +1,8% en cumulant toutes les dispositions (reconnaissance des compétences, dispositions spécifiques).
L’argument utilisé par la direction pour justifier un montant aussi faible, les difficultés économiques, ne tient pas à la vue des résultats de l’entreprise en 2020, ni de ceux connus pour 2021. D’ailleurs, la direction le reconnaît implicitement en gratifiant les actionnaires de 2,6 milliards d’euros au titre de l’année 2021.
Pour qu’il en soit autrement, il faudrait que la direction d’Orange cesse de privilégier des critères financiers au détriment des salariés et du service vendu. La CGT ne manque pas une occasion de le dire à nos dirigeants. Il faudrait que les salariés appuient fortement pour que ça fasse changer la politique de l’entreprise. Une bonne résolution à prendre pour 2022 : se mobiliser pour se défendre.

Lire la suite

L’Écho du CSE DTSI - Novembre 2021

Édito : quel avenir pour l’emploi, avec DTSI Demain ?

Le résultat de l’enquête démographiques du CNPS, indique une perte de près de 2000 emplois depuis 2019 à la DTSI avec des conséquences sur les conditions de travail des salariés.
Restructurations, effet des départs en TPS, élargissement des périmètres d’action, suppression des fonctions intermédiaires, départ de certaines compétences rares ou spécifiques sans évaluation de l’impact par anticipation, management en mode digital pouvant présenter des risques, ainsi que des prévisions de baisse d’activités surévaluées par rap-port à la baisse des effectifs contribuent à une surcharge de travail pour les salariés de la DTSI.
La seule solution apportée par la direction de la DTSI pour combler le manque criant d’effectifs dans de nombreux services c’est la précarisation de l’emploi avec l’utilisation à outrance de l’alternance et une Force Au Travail (FAT ex-terne en continuelle augmentation.
Les alternants, qui représentent 4,25% des effectifs de la DTSI, ne doivent pas être utilisés comme de la main-d’œuvre gratuite ou bon marché. Ils ne sont que très rarement récompensés par un emploi stable quand ils le souhaitent. Quant à l’externalisation de nos activités elle représentait fin 2020 près de 4000 Emploi Temps Plein (ETP) à la DTSI soit plus de 30% de notre force au travail (FAT). A la CGT nous dénonçons le plan social déguisés que nous vivons depuis plu-sieurs années.

Lire la suite

Écho du CSE DTSI - Octobre 2021

Édito : Demain ?

L’été 2021 a été marqué par une succession de catastrophes naturelles causée par les aléas météorologiques : inondations, pics de chaleur, incendies … Des États-Unis à la Russie en passant par l’Allemagne, aucun continent n’a été épargné. Le 9 août, dans leur dernier rapport, des experts internationaux sur le climat (GIEC) appellent à une action immédiate. Au-delà des leviers économiques, un modèle politique et social est à inventer !
Les technologies numériques consomment 10% de l’électricité produite dans le monde et rejettent près de 4% du CO2, soit un peu moins du double du secteur civil aérien mondial. Un smartphone nécessite 183 kilos de matière première pour 150 grammes de produit fini. Sur internet, plus de 40% du trafic provient d’automates ou de personnes payées pour générer une attention factice.
Pour la CGT, il faut considérer les enjeux environnementaux et sociétaux avant les enjeux financiers. C’est le sens de ce que défend la CGT dans les élections au CA d’Orange.
Pour que la RSE ne reste pas qu’une simple déclaration d’intention, faites entendre votre voix, du 16 au 18 novembre prochain.
Votez CGT aux élections du Conseil d’Administration

Lire la suite