ACTUALITÉS Le statut fonctionnaire

Le statut fonctionnaire

PPCR, revalorisation des grilles indiciaires: des avancées, mais...

Alors que la phase 2 du PPCR (Parcours Professionnel des Carrières et des Rémunérations) avait été annoncée pour une application au T1 2018 lors du Conseil Paritaire du 8 Septembre 2016, il aura fallu attendre septembre 2019 pour que le Conseil des Questions Statutaire (ex-Conseil Paritaire) soit réuni pour une présentation des décrets relatifs à la revalorisation des grilles indiciaires.

La CGT a en permanence aiguillonné la Direction d’Orange pour qu’enfin les fonctionnaires d’Orange bénéficient, comme tous les autres fonctionnaires d’Etat, de la revalorisation des grilles indiciaires embarquée dans la phase 2 du PPCR.
La CGT a été la seule Organisation syndicale à vous proposer la signature d’une pétition pour pousser la Direction, à tous les niveaux, pour qu’elle pèse de toute son influence auprès des services du ministère de tutelle (et jusqu’au ministre DUSSOP) et qu’enfin les fonctionnaires puissent bénéficier de grilles indiciaires revalorisées.

 

En complément…

Lire la suite

Rémunération / Carrière

Les fonctionnaires d'Orange seront-ils encore laissés pour compte?

Depuis la négociation du PPCR (Parcours Professionnel, des Carrières et des Rémunérations) en 2015, tous les fonctionnaires d’Orange attendent des mesures significatives pour un parcours professionnel reconnu et une valorisation plus importante de leur rémunération.
Par délégation du ministère de tutelle, les fonctionnaires d’Orange sont gérés par Orange. Cependant toutes les décisions touchant au statut, même négociées/concertées avec la direction d’Orange, doivent être validées par la DGAFP (Direction générale de l’Administration et de la Fonction Publique) et faire l’objet d’un décret.

(…)

Lire le tract

Lire la suite

Le statut fonctionnaire

Fonctionnaires d’Orange  Toutes les raisons d’être en grève et de manifester le 22 mars !

Les organisations syndicales CGT, CFTC, CFE CGC, FA-FP, FO, FSU et SUD appellent à une journée nationale de grève et de manifestation le 22 mars, dans toute la fonction publique.

Les attaques frontales du gouvernement dans tous les domaines ont conduit d’autres professions à rejoindre le mouvement, les entreprises du secteur public comme l’énergie, les cheminots mais aussi les entreprises de la chimie, de la métallurgie etc …
Les attaques du gouvernement contre les fonctionnaires s’intensifient. L’objectif affiché est d’économiser 60 milliards d’euros. Les mesures du PPCR (parcours professionnels, carrières et rémunérations) qui visaient à ajouter des échelons aux grilles indiciaires en 2018 sont repoussées. Le gel du point d’indice est de nouveau annoncé !
A Orange, près de la moitié des personnels sont fonctionnaires. La CGT se bat actuellement dans les NAO pour une amélioration des salaires pour tous les salariés, cependant la structure du salaire (grilles indiciaires) et le calcul des droits à la retraite sont différents entre les salariés de droit privé et les fonctionnaires. Cette situation nous oblige à porter des revendications salariales et de déroulement de carrières différentes pour les uns et pour les autres.

C’est pourquoi la CGT revendique :

Au niveau fonction publique :
● le dégel de la valeur du point d’indice et le rattrapage des pertes subies depuis des années
● la défense et la pérennisation du système de retraite et des statuts
● la revalorisation immédiate des grilles indiciaires
A Orange :
● Le passage systématique d’un grade à l’autre au bout d’un maximum de 15 ans d’ancienneté sans obligation de changement de poste.
● la renégociation de l’accord « reconnaissance des compétences et qualifications », pour qu’il soit une réelle avancée pour tous les personnels et pour que des mesures spécifiques soient prévues pour les fonctionnaires
● l’application immédiate des mesures PPCR

Fonctionnaires d’Orange : Défendez vos propres intérêts ! Soyez massivement en grève et dans la rue le 22 mars !

Lire la suite

Le statut fonctionnaire

Pour une revalorisation immédiate des grilles indiciaires

Lors du conseil paritaire du 8 septembre 2016, la direction d’Orange, gestionnaire des carrières de ses agents fonctionnaires, proposait un planning d’application des mesures du PPCR (Parcours Professionnel, Carrières et Rémunération) à Orange. Après l’intégration des points, elle indiquait notamment l’application de la révision des grilles indiciaires pour le 1er janvier 2018. La décision du gouvernement de geler pour un an le PPCR permet à la direction de ne rien entreprendre.

En 2017, la CGT a demandé l’ouverture de négociations, ce que la direction a refusé.

Pourquoi faut-il négocier ?

● Parce que les fonctionnaires pour la plupart arrivent en fin de carrière et plafonnent au dernier indice depuis plusieurs années.
● Parce qu’à Orange la majorité des salariés qui prennent leur retraite sont des fonctionnaires. Pour qu’ils bénéficient de la revalorisation des grilles, et de quelques points supplémentaires pour la retraite c’est maintenant qu’elles doivent s’appliquer.
● Après plusieurs années de gel du point d’indice, débloqué insuffisamment par étape en 2016 puis 2017, la rémunération des fonctionnaires est de nouveau figée, alors que le coût de la vie augmente.
● Parce qu’il est nécessaire de procéder à un ajustement des grilles (indice et échelon)
● Parce que la situation de chaque catégorie doit être rapidement vue. Notamment pour la catégorie C, il faut une mesure pour la promotion de l’ensemble de ces salariés qui sont pour la plupart en fin de carrière. C’est plus que nécessaire.

Avec la CGT exigez l’ouverture de négociations pour l’application de la revalorisation des grilles indiciaires à Orange et l’arrêt du gel du point d’indice dans la fonction publique.

Faites-vous entendre dans l’action du 22 Mars prochain.

En complément…

Lire la suite

Le statut fonctionnaire

Accord complémentaire santé pour les fonctionnaires : la cgt signe !

Tout au long de la négociation, la CGT a pesé pour gagner l’accord le plus avantageux, dans l’intérêt de la majorité des fonctionnaires et contractuels de droit public.
Déjà en 2015, la CGT a signé un accord pour une participation de l’employeur de 37,50€ par mois à la cotisation mutuelle. Notre revendication pour la prise en charge de la cotisation par l’employeur était globalement satisfaite.
En 2017, la CGT est favorable à ce nouvel accord qui améliore la couverture santé.

Un accord qui répond aux attentes des personnels

  • Une meilleure couverture : des prestations supérieures au niveau 3 LMG, identiques à celles des salariés de droit privé.
  • Une prise en charge par l’employeur à 60%au lieu de 50% et donc une baisse de cotisation pour la majorité des personnels
    concernés.
  • Une cotisation en fonction du salaire à la place d’une cotisation uniforme.
  • Une cotisation pour la famille.
  • Une gestion du contrat par une mutuelle.
  • Le maintien de la prime de 37,50€ pourles personnels qui partent en retraite en 2018, souhaitant conserver leur adhésion
    individuelle.

Une démarche unitaire et constructive de la CGT

Cette démarche permanente dans la négociation a contribué à progresser sur le texte de l’accord. Si La plupart de nos revendications ont été satisfaites, il demeure que la direction a refusé de s’engager sur une participation pour les retraités. Par ailleurs elle a instauré un plancher et un plafond (auquel la CGT était opposée). Les interventions unitaires des organisations syndicales ont toutefois permis de gagner le relèvement du plafond de 47 000 à 50 000€ par an.
La santé c’est vital  Avec la CGT, je la défends !

En complément…

Lire la suite

PUBLICATIONS

C'est @ nous

n°31 Janvier-Février 2020

Édito : pour nos retraites, augmentons les salaires !

À l’appui des mobilisations qui, depuis le 5 décembre 2019, ne faiblissent pas, les organisations syndicales CFE/CGC, CGT, FOCom et SUD PTT, ont appelé les salariés d’Orange à amplifier, dès le 9 janvier et les jours suivants, la mobilisation contre le projet de réforme des retraites. Que l’on soit fonctionnaire, salarié de droit privé, cadre, agent de maîtrise ou employé, nous sommes tous concernés par cette réforme. Le gouvernement veut modifier radicalement le fonctionnement des retraites et les changements proposés vont mécaniquement faire beaucoup de perdants. D’ailleurs, le Conseil d’État fait le constat que ce projet
de loi n’a rien de simple puisqu’il aura pour conséquence de « limiter la visibilité des assurés proches de la retraite sur les règles qui leur seront applicables » e t que « les prévisions financières transmises restent lacunaires ».

L’opinion publique n’est pas dupe puisque selon les derniers sondages, 61 % des français pensent que le président de la République
devrait retirer ce projet de loi. D’autres solutions existent. Notre système de retraite est considéré comme l’un des meilleurs au monde. Il a besoin d’être amélioré afin de prendre en compte notamment la pénibilité, les années d’études, la précarité, les périodes de formation pour un départ à la retraite à taux plein à 60 ans pour toute carrière complète avec un montant de pension garanti qui ne peut être en dessous du SMIC. Pour permettre ces améliorations, la CGT propose la suppression des aides et exonérations de cotisations (type CICE,CIR…) qui sont inefficaces (65 milliards d’€), la mise à contribution des revenus financiers des entreprises (celles du CAC40 ont versé 61 milliards de dividendes), la lutte contre la fraude aux cotisations sociales et l’évasion fiscale (70 milliards d’€), la création d’emplois stables et qualifiés, l’égalité salariale entre les femmes et les hommes (5,5 milliards d’€) et l’augmentation de salaires.

La clé du financement de notre système de retraite solidaire par répartition passe entre autre par l’augmentation des salaires. La
CGT va s’engager dans la négociation salariale 2020 à Orange afin de gagner des augmentations, mais aussi la suppression des écarts salariaux femmes/hommes. Nous ne partons pas de rien. Les gains de productivité induits grâce au numérique à Orange sont de 6 % par an. L’entreprise a touché 79 millions d’€ de CICE en 2019, sans compter toutes les exonérations fiscales et sociales perçues et les dividendes distribués aux marchés financiers. Augmenter les salaires ne relève pas d’une utopie mais bien d’un choix politique de la part de l’entreprise. La bourse ou les salariés, il faut choisir. La CGT fait le choix des salariés afin que soient reconnus leurs qualifications et leur travail. Ensemble, mobilisons-nous pour gagner des augmentations de salaires !

Autres publications 

VIDÉOS

Notre santé avant les profits

Dans un contexte de crise sanitaire, la CGT FAPT se mobilise pour la santé du personnel d'Orange.

Voir notre chaîne YouTube

BULLETIN DE CONTACT ADHÉSION

Vous souhaitez nous contacter
pour adhérer
à la CGT Fapt Orange

Contacter la CGT
Fapt Orange