Égalité professionnelle

L’égalité professionnelle, c’est Urgent

A Orange, la direction ne respecte pas l’accord égalité professionnelle

Le rapport sur la situation comparée sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes fait apparaitre :

  • Un écart de salaire femmes hommes de 9 % ce qui fait que mathématiquement les femmes travaillent gratuitement dans notre entreprise à partir du 29 Novembre !
  • Une baisse continue du taux de féminisation de l’eff ectif global pour arriver à 36,2%
  • Une baisse du taux de féminisation en CDI sur le domaine métiers clients qui perd 2,5 points
  • Celui des promotions s’écroule à 39,9 % soit -8,7 % par rapport à 2014 !
  • Des chiffres de féminisation toujours très inférieurs à la moyenne dans les domaines réseaux, système d’informations et innovation.
  • Un salaire moyen ainsi que le montant des primes reçues par les femmes, inférieurs à celui des hommes pour toutes les bandes et toutes les années sauf pour la bande G en 2015.
  • Un taux de féminisation de seulement 25 % dans les recrutements, soit une baisse de 7 points en 2 ans.
  • La stratégie de l’entreprise, qui vise à faire disparaitre les services autrefois fortement féminisés, contribue à ce faible taux de féminisation, accompagnant la décroissance de l’emploi.
  • La transformation de la Relation client, notamment à travers le développement de la digitalisation, va encore être une source de suppression d’emplois occupés surtout par des femmes.

La CGT restera force de propositions pour obtenir de nouvelles avancées et améliorer les rémunérations et les conditions de travail des femmes. Elle réitère les demandes suivantes :

  • L’égalité femme homme sans attendre.
  • Un véritable suivi des fi ns de contrats des femmes en CDD et des alternantes pour un recrutement en CDI
  • La participation financière de l’entreprise pour les gardes régulières ou ponctuelles d’enfants.
  • Une participation financière au logement dans le cadre d’une famille nouvellement monoparentale.
  • La prise en charge par la direction du différentiel de cotisation patronale et salariale pour la retraite entre temps partiels et temps pleins, avec un rattrapage sur les 5 dernières années.

En complément…

Lire la suite

LA CGT FAPT PROPOSE

Préambule : Ces repères revendicatifs ne sont pas un recueil de propositions mais un outil permettant aux salariés d’élaborer eux-mêmes leurs revendications dans les services avec leurs représentants CGT.

La CGT considère que l’émancipation des femmes passe par leur égal accès au travail salarié.

C’est dans une perspective d’émancipation et de progrès social pour toutes et tous que la CGT combat les inégalités de sexe, les idées et comportements sexistes, les stéréotypes « culturels » qui tendent à justifier les inégalités entre les femmes et les hommes. La CGT agit pour la liberté pleine et entière des femmes, au travail et dans la société. Elle se bat sur la base d’une approche intégrée de l’inégalité dans l’emploi, la rémunération, la carrière, la formation continue, la santé, la vie personnelle, la retraite. Améliorer le droit des femmes, c’est améliorer les droits de tous les salariés.

La CGT FAPT propose….

  • Une réelle application de la loi : « à travail de valeur égale, salaire égal », ce qui nécessite de peser chaque métier, chaque activité et de la mettre en lien avec les compétences nécessaires pour les effectuer.
  • D’inclure dans l’accord  un  pourcentage de budget minimum pour supprimer les écarts salariaux et développer les promotions pour les femmes et mettre ainsi fin au plafond de verre.
  • La prise en compte de la vie privée pour les horaires de travail et dans l’organisation des réunions.
  • Que l’entreprise se constitue un « vivier » avec les femmes ayant été en CDD ou en alternance dans l’entreprise.
  • De connaître les raisons des écarts de recrutements des femmes.
  • La mise en œuvre des moyens de communication à l’adresse des hautes écoles techniques afin de recruter des femme.
  • La favorisation du passage d’un métier commercial à un métier technique pour les femmes qui le désire via la formation et des mesures financières incitatives.
  • L’arrêt de la remise en cause du temps convenu et au contraire son développement afin d’éviter le temps partiel et son impact sur la rémunération la retraite.
  • L’ouverture immédiate de négociations sur les CESU : garde d’enfants, handicap (personnes majeures à charge).
  • La réservation par l’entreprise de berceaux dans les municipalités et dans les crèches d’entreprise.
  • Une réelle application de l’accord sur l’accompagnement au retour de congé maternité et parental.
  • Une communication efficace de l’entreprise à destination des salariées sur les dispositifs d’aides existants pour les femmes victimes de violences physiques et morales.
  • Le droit à la déconnexion et la prise en compte de la vie privée pour les horaires des réunions.

BULLETIN DE CONTACT ADHÉSION

Vous souhaitez nous contacter
pour adhérer
à la CGT Fapt Orange

Contacter la CGT
Fapt Orange