ÉTABLISSEMENT DO Sud

UI LR : L’avenir des magasins remis question

Orange très amère ?  Ou le retour d’un nouveau plan NEXT ?

Oui ! « Les promesses n’engagent vraiment que ceux qui y croient ». Alors que des discussions avaient cours sur l’avenir des magasins (et donc des Opérateurs Logistiques) la décision unilatérale de la nouvelle directrice de la DO Sud, pour tout fermer et tout sous-traiter, a mis le feu aux poudres. Cette décision inique, prise uniquement pour satisfaire l’appétit des actionnaires, est un non-sens :

  • organisationnel,
  • social,
  • environnemental,
  • économique.

Un non-sens organisationnel !

Hier encore dans les propos de nos dirigeants, les magasins étaient un pôle central et «stratégiques », et aujourd’hui ce n’est plus le cas !

Oui ! La fermeture des magasins entraînera forcément une dégradation de la qualité de travail et de service. Toute la chaîne de production sera impactée. Les retards et les échecs de production vont augmenter, le mécontentement des clients s’amplifiera et s’exprimera à tous les niveaux, techniciens, CAF, CA, boutiques…

Un non-sens social !

Une nouvelle fois, Orange liquide des emplois dans des régions, des départements, des villes fortement impactés par le chômage. Un emploi supprimé, c’est trois ou quatre emplois induits également supprimés. De plus l’externalisation de l’activité favorise l’explosion de la précarité. Par exemple, il suffit de comparer le niveau des salaires, des conditions de travail, des garanties collectives, des salariés, cadres et non-cadres des entreprises sous-traitantes. Orange est, en ce sens, le moteur de l’implosion de tout ce qui contribuait à construire le modèle social français. Accepter cela, c’est accepter la destruction des acquis, mettre de plus en plus de jeunes dans des situations de très grande précarité. C’est accepter l’exploitation sans limite des travailleurs Roumains, Polonais,… La responsabilité sociale du groupe Orange est donc engagée.

Un non-sens environnemental !

La liquidation des magasins entraînera inexorablement encore plus de trafic sur les routes, donc plus de bouchons, plus de pollution, une augmentation des risques d’accidents… Cela va totalement à l’inverse de la publicité du groupe Orange sur ses engagements concernant la protection de l’environnement en France et son ambition affichée sur le développement durable. La DO Sud oblige-t-elle les sous-traitants à utiliser des véhicules électriques ? Se décharger de ses obligations dans ce domaine est complètement irresponsable.

Un non-sens économique !

Les magasins, unité stratégique au sein d’Orange, sont utiles pour toute la chaîne de production. La qualité du stockage, l’anticipation et le suivi des commandes du matériel, le renvoi des pièces défectueuses,  le suivi du recyclage, rapportent de l’argent et par une gestion contrôlée permet de faire des économies. De plus, cette activité garantit notre indépendance, permet de s’adapter face aux aléas de l’activité, des coups durs comme, par exemple, lors du déclenchement d’un plan radial. Sous-traiter cette activité, c’est donc s’affaiblir, c’est perdre en efficacité.

Pour tous les salariés de l’UILR, il est urgent d’ouvrir des négociations rapides pour tous les salariés et toutes les catégories (CA BL / GP, CACERS, CHAF, Technicien(e)s, PPC / PPF,  GTC, managers, …)

  • Une promotion ou compensation financière pour les salariés qui sont sur un poste d’un niveau supérieur pendant plus de douze mois (exemple remplacement d’un cadre).
  • Une formation de qualité pour tous.
  • Le respect de l’accord reconnaissance polyvalence et poly-compétences.
  • Respect des fiches de postes.
  • Des emplois pour tous les services afin de bien pouvoir faire son travail
  • La transformation en CDI des CDD et intérim.
  • Recrutement pour anticiper les départs (retraite, TPS, …).

Revendications CA BL / GP :

  • La compensation des repas du samedi pour les personnels des back offices, deux chèques restaurant (un actuellement) ou remboursement sur facture en faisant la demande dans ONEO.
  • Uniformiser la compensation du travail le samedi, le régime le plus favorable est celui du PPC FTTH,  un samedi travaillé = le lundi suivant en repos + une journée en RC.

Revendications CHAF :

  • Un véhicule par CHAFF.
  • Tous les CHAF en II-3 et possibilité d’évolution en III-2.

Revendications Technicien(e)s :

  • Niveau II-3 pour tous les technicien(e)s.
  • La création poste expert en III-2.

Revendications GTC :

  • Poste II-3 ou bande D.

Revendications « managers » :

  • Le respect du droit à la déconnection, l’application des 35h00, plus de temps pour « manager » ses équipes / services correctement et efficacement, l’égalité H/F.
  • Le recrutement de Un / Une assistant manager RH par service.

La CGT FAPT LR propose de se réunir dans tous les services, de chiffrer le nombre d’emplois manquants et met en débat l’action pour gagner des négociations rapides !

Lire la suite

Campus Toulouse Est

A plusieurs reprises la Direction a présenté en CE le dossier du projet « Campus Toulouse Est » qui verra le jour dans la zone de Balma-Gramont.

Il en ressort à chaque présentation la même volonté : concentrer tout le personnel du Grand Toulouse (1353 salariés actuellement) à l’exception de celui basé sur Blagnac, Colomiers ou Portet-sur-Garonne, sur un site unique et cela toujours dans
le même but : économiser et générer du cash !

La CGT s’inquiète de ce regroupement. Il va appauvrir l’offre en terme de sites en rassemblant tous les salariés dans un même endroit alors que les infrastructures publiques ne suivent pas (routes saturées, manque de transport en commun, etc.).

Il est évident que, si pour une partie du personnel les temps de trajet diminueront ou resteront stables, pour beaucoup, ils vont considérablement être allongés. Cette situation pourrait engendrer une forte augmentation de demande de télétravail et de changement de métiers pour espérer être muté sur les sites plus proches du domicile.

En régle générale, la situation risque d’être compliquée pour tous ceux et celles qui ne seront pas interéssés par un lieu de travail dans l’Est Toulousain, sur une zone à très forte concentration d’activités.

Au vu de sa Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), ce choix d’emplacement est surprenant. L’engagement d’Orange en matière de protection de l’environnement devrait être pensé également dans un cadre d’aménagement des territoires.

Dans l’entreprise, les projets de déménagement massif de salariés ont souvent soulevé de vives réactions comme il n’y a pas si longtemps celui avorté concernant les salariés de Portet-sur-Garonne vers Blagnac. On peut légitimement se demander si l’annonce, depuis plus d’un an, de ce nouveau site n’est pas, sous couvert de transparence, essentiellement destinée à travailler les esprits afin que chacun s’y résigne.

Malgré nos réticences, il semble que ce nouveau site verra bel et bien le jour. La CGT suivra de très près ce dossier. Elle souhaite que les directions d’Orange donnent des garanties fortes sur :

  • Les possibilités offertes aux salariés ne souhaitant pas déménager sur le nouveau siteLes conditions d’accompagnement.
  • L’agencement, l’accès et possibilités offertes sur le nouveau site pour permettre au
    personnel de travailler dans les meilleures conditions.
  • L’assurance que ce déménagement massif ne se traduise pas par de nouvelles coupes
    dans les services concernés.

La CGT vous tiendra informés sur l’ensemble du dossier. Elle proposera dans les prochains mois des HIS afin de discuter de vos attentes autour des questions posées par la construction de Toulouse Est.

En complément…

Lire la suite