Cadre

Flash Cadres N°777 : Le ton monte et l'exécutif chute !

Du plus pour les salariés
Chez Orange, c’est l’heure des négociations sala-riales annuelles (NAO).
Depuis 3 ans, notre entreprise a retrouvé le che-min de la croissance, un chiffre d’affaires et des bénéfices grandissants. Ces bons chiffres sont le fruit du travail et des sacrifices des salariés qui réclament une meilleure répartition des richesses.
En 2016, 1,6 milliard revenait aux actionnaires alors que seulement 56 millions étaient consacrés aux augmentations. La CGT lance donc une gran-de campagne auprès de tous, avec affiches tracts et pétitions. Cette campagne a pour but de collec-ter les revendications de tous pour les faire porter par nos négociateurs.
Seule une forte implication des salariés permettra des augmentations de salaires significatives pour tous.

Electeurs bafoués
Après d’interminables tergiversations, le bureau du CE IMTW est enfin constitué. Enfin, ce Comité d’Etablissement, pour lequel les salariés ont voté en novembre, est en place.
C’est la CGT qui a permis de débloquer la situa-tion, en acceptant de prendre des responsabilités, pour que le CE puisse fonctionner.
En effet la CFE-CGC a refusé d’entrer au bureau du CE, alors que le siège de trésorier lui revenait de droit !
Détail croustillant pour les électeurs de FO et CFDT : l’heureuse élue au secrétariat du CE, l’est sous l’étiquette CFDT, mais elle avait été élue en novembre sur la liste FO, après avoir fait quelques mandats sous la bannière CFE-CGC !
Contrairement à la CGT, le respect du vote des électeurs n’est pas la priorité de ces organisations syndicales.

En complément…

Lire la suite

Flash Cadres N°776 : Vite, exprimons nos attentes !

Salaires à Orange, que voulez-vous ?
Alors que la direction d’Orange se félicite des bons résultats financiers de l’entreprise, force est de constater que les salaires risquent d’être une nou-velle fois laissés pour compte.
Quelle injustice ! Il est inadmissible que la finance s’accapare le fruit de notre travail.
A l’occasion du démarrage des négociations sala-riales à Orange, nous invitons les cadres, et l’en-semble des salariés, à s’exprimer pour porter leurs revendications. Pour être écoutés, faites-vous en-tendre !
Pour cela, la CGT met à votre disposition plusieurs moyens d’expression par le biais d’une pétition, d’une carte d’invitation et bien sûr des Heures d’In-formations Syndicales dans vos services.
Avec la CGT, les salariés sont les acteurs de la négociation salariale !

Egalité pro à Orange
Le dernier accord Egalité Professionnelle signé par la CGT date de 2007. En effet, si la CGT a pesé dans les négociations des accords de 2011 et 2014, nous n’y trouvions pas une position volonta-riste de la direction pour éradiquer, par exemple, les écarts de rémunération Femmes/Hommes. Ce qui s’est révélé vrai puisqu’en 2016 les écarts sala-riaux étaient toujours de 7,9% et les promotions aux postes de cadres supérieures souffraient tou-jours d’un plafond de verre incassable.
Dans ce nouvel accord, La CGT a arraché, entre autres, qu’il y ait, comme en 2007, un budget spé-cifique pour éradiquer les différences salariales, l’engagement de la direction d’atteindre un taux de féminisation des promotions en bande E équiva-lent au taux de féminisation de la bande source Dbis et l’étude de création de crèches sur tous les nouveaux sites.
La CGT a signé l’accord du 29 janvier 2018, une signature synonyme d’exigence !

En complément…

Lire la suite

Flash Cadres N°775 : L’espoir

Booster le Haut débit
Un accès internet très haut débit pour tous les foyers Français (5 M d’oubliés) en 2022, le gouver-nent confirmait le plan THD lancé par l’ancien exé-cutif. Aujourd’hui, il n’est plus question que de dé-bloquer 100 M€ pour servir 1,5 M de foyers avec d’autres moyens (le très haut débit à basse vites-se) que la fibre.
Les annonces du gouvernement ne répondent pas aux enjeux du numérique et de l’accès au très haut débit pour tous. Les opérateurs et les GAFA (Google, Apple, Amazon et Facebook) produisent avec un taux de marge supérieur à 30%, autant que les secteurs du luxe et du pétrole. Et les clients devraient payer des impôts à leur place pour obtenir des accès dégradés aux services numériques !
La CGT revendique une appropriation publique du secteur pour investir au niveau des besoins.

Orange brade !
Ce 15 janvier s’est tenue une réunion entre syndi-cats et la direction des entités SCE EQUANT et NRS. Cette multilatérale était sous le signe d’un seul mot d’ordre, la simplification. Le projet est donc l’absorption d’EQUANT France par Orange SA (Direction SCE) et la création d’une filiale OBS, vouée aux services, intégrant toutes les filiales NRS.
La CGT regrette que toutes les filiales n’aient pas été intégrées à Orange SA et craint que la nouvel-le SA OBS grignote à terme l’activité et les emplois du marché entreprise.
La CGT a demandé des négociations d’intégration au mieux disant pour tous les salariés et a revendi-qué à nouveau la ré-internalisation de toute la sous-traitance, activités et emplois. Quoi de mieux pour simplifier ?

En complément…

Lire la suite

Flash Cadres N°774 : Sous le sapin, on ne lâche rien !

Branche Télécoms

Voyage voyage
A Rennes Atalante, Orange a posé la 1ère pierre de son futur campus C3 de 17.000 m², qui fin 2019 regroupera 1.000 personnes jusqu’à présent réparties sur plusieurs sites. L’ancienne implantation sur 7 ha d’Atalante, parfaitement située mais vétuste, sera juteusement vendue pour créer des immeubles de services et une résidence étudiante. A Lannion, 1.200 ingénieurs et chercheurs seront regroupés d’ici 2023 dans des espaces de 8.000 m² neufs et 15.000 m² réhabilités, « mieux adaptés au travail collaboratif ». Coût du projet, 50 millions d’€. La Communauté Lannion-Trégor et l’Etablissement Public Foncier de Bretagne rachèteront 24 ha qui seront progressivement transformés. Orange se sera ainsi délestée des 3/4 de son patrimoine foncier.

Le charme discret du capitalisme
Le 29 novembre dernier, le CCE de SFR votait une motion de défiance envers la direction. Depuis le rachat de SFR, en 2014, les salariés paient cash la stratégie de P. Drahi. Le Plan de Départs Volontaires de 2016 supprimant 5000 emplois a pris fin ce 30 novembre. Ajoutons à cette casse sociale, la fermeture des boutiques et l’externalisation des services clients (plus de 1500 salariés) vers Intelcia. Enfin, la direction a décidé de quitter St Denis (93) pour Champs sur Marne (77) et Quadrans (75). Décisions unilatérales et absence de visibilité stratégique participent au mal être au travail. Et ce n’est pas la lettre de P. Drahi aux 1000 managers, les invitant à remonter les difficultés qu’ils traversent et à faire des propositions pour les ré- soudre qui sera suivie d’effets, car c’est d’investissements, à tous les niveaux, et d’emplois dont SFR à besoin ! La CGT invite les salariés à se mobiliser !

En complément…

Lire la suite

Flash cadres n°773 : Réforme des retraites : un choix de société !

Branche Télécoms

Une CGT pour les cadres Les résultats des élections professionnelles qui se sont tenues à Orange en novembre, placent la CGT au 3ème rang. Les destructions d’emploi depuis les élections précédentes, dans le collège employés, où l’érosion de notre électorat est la plus forte, n’ont pas été sans répercussion sur ces résultats. Les trop rares recrutements dans l’entreprise, se faisant à bac +3 ou bac +5, contribuent à ce que la part des cadres ne cesse d’augmenter dans le salariat d’Orange. Pour autant, et ce malgré les moyens démagogiques plus que contestables déployés par une certaine organisation catégorielle de cadres, la CGT a plutôt tendance à se maintenir, voire à progresser sur les collèges agents de maîtrise et cadres, alors même qu’elle n’a pu être en mesure de présenter des candidats cadres sur tous les périmètres. Cela témoigne de la vitalité de notre syndicalisme et des attentes des salarié•e•s, pour qui la CGT apparaît –à juste titre !– comme la seule force à même de contrer les attaques du patronat et des derniers gouvernements à l’encontre de tout le salariat, et tout particulièrement des cadres, trop souvent cobayes en matière de dégradation, pardon, de « modernisation », des conditions de travail. Les enseignements à tirer globalement de ce scrutin sont plutôt simples : les élu•e•s cadres de la CGT doivent être à la hauteur des enjeux mais, surtout, nous devons permettre à toutes et tous à Orange de voter pour la CGT des cadres. Pour ce faire, encore faut-il que des candidat•e•s cadres portent les couleurs de la CGT partout à Orange… alors, aux prochaines élections, qui arriveront dès novembre 2019, n’hésitez plus, devenez candidat-•e•-s CGT !

En complément…

Lire la suite

LA CGT FAPT PROPOSE

Préambule : Ces repères revendicatifs ne sont pas un recueil de propositions mais un outil permettant aux salariés d’élaborer eux-mêmes leurs revendications dans les services avec leurs représentants CGT.

Défendre le statut cadre et l’améliorer au moyen de 4 leviers :

  • Temps de travail

Non seulement la CGT est mobilisée pour gagner un véritable droit à la déconnexion, mais ses militants cadres estiment que les forfaits jours ont souvent pour  conséquence une augmentation de la charge de travail, ce qui ne permet pas un travail de qualité.

  • Egalité Professionnelle

Elle ne peut se résumer au nombre de femmes au Conseil d’administration. La CGT ne se résigne pas  au plafond de verre qui cantonne les femmes cadres dans les premiers niveaux de classification. Nous proposons d’agir sur  2 volets : Des mesures  de rattrapage salarial, parts variables comprises, et le déroulement de carrière.

  • Management

Pourquoi considérer la méthode agile et le management collaboratif comme les nouveaux « totems » alors que la CGT et son Ugict portent une vision alternative du management ?

  • Reconnaissance des qualifications

Pour la CGT, il s’agit d’un point essentiel qui s’appuie sur des salaires de recrutement qui reconnaissent  les diplômes, ainsi que la valorisation tout au long de la carrière des qualifications acquises notamment grâce à la formation professionnelle.  Le statut cadre est essentiel dans la portabilité des droits acquis tout au long du parcours professionnel. C’est pour ces raisons que la CGT n’a de cesse de défendre, par exemple la garantie, par une retraite complémentaire par répartition et spécifique, de percevoir un revenu de remplacement préservant le pouvoir d’achat des cadres au moment de la retraite.

BULLETIN DE CONTACT ADHÉSION

Vous souhaitez nous contacter
pour adhérer
à la CGT Fapt Orange

Contacter la CGT
Fapt Orange