ÉTABLISSEMENT IMTW

L'insoutenable légèreté d'OWF

Un collègue a tenté de mettre fin à ses jours en 2017 à OWF Paris. Comme fort heureusement, il n’y a eu que tentative, la Direction d’OWF n’a pas jugé bon de prévenir le CHSCT ! Et la prévention ? Faut-il analyser les situations exclusivement pour les drames funestes et irrémédiables ?

La CGT ne conteste pas que le Direction OWF ait fait preuve de « Bienveillance absolue à l’égard de l’agent et avoir actionné tous les leviers », mais là n’est pas la question de fond. Et, il n’est pas acceptable que la Direction réponde à la CGT qu’il n’est « pas nécessaire de faire un CHSCT pour chaque cas ». Et cela est d’autant moins acceptable que cette réponse se double d’une mise en garde qui se voudrait intimidante pour dissuader de demander une enquête : « Attention une enquête peut être à double tranchant ».

Ce qui touche à la vie des personnes ne doit pas être pris à la légère, et il est nécessaire que chacun ait le courage de regarder la réalité en face. Il y a du « mal vivre » chez ORANGE, et nous devons être lucides sur les causes, car il n’y a aucune fatalité.

 

 

Lire la suite

CE IMTW : Autant de questions ...

Pendant que CFDT et CFE-CGC continuent de jouer à la « gué-guerre » à IMTW pour s’assurer la suprématie dans le futur « CSE » au détriment du fonctionnement de l’actuel CE, les questions d’actualité s’accumulent :

  • Que faire du rapport de notre médecine du travail sur la situation du management de proximité ?
  • Pourquoi le CE a-t-il voté contre le projet immobilier d’Orange à Guyancourt ? (ce qui n’empêchera pas que ce projet soit mis en œuvre, le CE n’ayant aucun droit de véto)
  • Pourquoi le dialogue social est-il en faillite à OWF ?
  • Quel est l’usage du CIR (Crédit d’Impôt Recherche) par l’entreprise ORANGE ?
  • Qui kiffe qui à MEC ?

Ce sont autant de questions posées par le bulletin de nos élus CGT au CE IMTW, suite à la séance d’avril.

Bonne lecture !

Lire la suite

Simulation "Espace Ouvert" à Rennes Orange Labs

Les salariés d’ORANGE LABS Rennes ont pu découvrir dans le Hall d’accueil du Centre (ex CCETT), un « Openspace » improvisé, le mardi 24 avril, en se rendant à leur bureau, là où ils jouissent de conditions de travail, qu’ils pourraient bien regretter demain.

Pas sûr que la démonstration des organisations syndicales, à l’initiative de la CGT, ait été réellement appréciée par la Direction. En effet, par courriel adressé le lendemain aux organisateurs de l’événement, celle-ci désapprouve l’initiative, en invoquant des normes de sécurité que le futur projet immobilier ne respecterait même pas ! La Direction regrette que les représentants du personnel ne reconnaissent pas à leur juste valeur son attachement « profond » au « dialogue social ».

Or, les preuves de cet attachement au « dialogue social » ont cruellement manqué aux représentants du personnel, tout au long des discussions accompagnant le projet immobilier C3. Dès qu’un sujet est structurant, la Direction a l’art d’ignorer les demandes et les revendications, et de simuler le dialogue, pour pouvoir ensuite s’en prévaloir dans sa communication institutionnelle.

Le lendemain (25 mars), un article ne manquant pas de piquant est paru dans Ouest France :

https://www.ouest-france.fr/high-tech/orange/smartstores-demenagements-en-serie-orange-fait-de-rennes-sa-silicon-valley-5721906

Notre représentation de l’espace ouvert est sensiblement différente de celle promue par notre Direction via la presse locale, mais laquelle des deux visions est la plus erronée? Pas sûr que cela soit la nôtre (à la hauteur de plafond près), tant la présentation du quotidien régional est différente de celle qui nous est livrée en CHSCT à partir des documents et informations du « micro-zoning ».

La Section CGT de Rennes-Cesson ORANGE LABS remercie tous les collègues qui sont venus tester avec nous notre espace ouvert. Bien que notre objectif n’était pas de faire la publicité des « openspaces », l’action a été très conviviale, et bien vécue par l’ensemble des collègues et visiteurs. Un collègue résume bien le sentiment général : « C’est comme le camping, c’est sympa à partir du moment où on n’a pas à en faire toute l’année. »

 

Lire la suite

CE IMTW : les projets immobiliers en question !

Au menu de réjouissances du CE IMTW de ce mois de mars, viennent en avant les projets immobiliers.

Alors que l’affaire du « C3 » à Rennes, fait éclater au grand jour l’escroquerie du simulacre de dialogue social, deux nouveaux projets sont présentés à vos élus au CE, un pour Lille, et l’autre pour Lannion. Notre bulletin s’en fait donc largement l’écho.

La question est très importante, d’autant qu’elle formate pour l’avenir toute une « nouvelle » conception des rapports au travail, et des relations entre employeurs et salariés. En particulier, la déshumanisation avec l’entrée en danse des « Flesk Desks » est très inquiétante.

Il est aussi question du « Plan de la Stratégie d’Innovation » (PSI), et de l’évolution de l’emploi à IMTW, lequel continue à régresser à périmètre constant.

Ah si ! Bonne nouvelle, au moins un salarié à surperformé la revendication de la CGT d’augmenter de 5% la part fixe des salaires. Il s’agit de notre PDG. Dommage qu’il ait oublié l’écrasante majorité de ses « collaborateurs » !

 

Lire la suite

Orange Wholesale France : la sécurité en question

Suite à de nombreuses intrusions et vols sur le site Paris Provence en février et mars 2018, la CGT et SUD ont déclenché un CHSCT extraordinaire conformément à l’article L4614-10 du code du travail. L’intervention syndicale a donc permis de restaurer un service de gardiennage, qui avait été supprimé il y a quelques années par souci d’économies. Il ne s’agit pas seulement de la sécurité  des biens et des matériels, mais aussi de la sécurité des personnes. Notre sécurité est un droit !

Rappel du contexte : Afin de faire des économies la direction d’Orange a considéré que le gardiennage des sites n’est plus au cœur des métiers et de ce fait, supprime des emplois dans cette activité en conséquence il est aisé de rentrer et sortir des sites, exemple à OWF :

  • Limoges, intrusion et vol
  • Paris Bonne Nouvelle, 2 intrusions et vols
  • Paris Provence 2 intrusions et vols (20 PC) avec de lourdes dégradations (fenêtres et portes)

A ce jour aucun agent n’a subi de violence mais jusqu’ à quand ? Lors du CHSCT en date du 15 mars 2018 la Direction d’OWF s’engage sur :
1. Faire un audit sur la sécurité des sites de Paris Bonne Nouvelle et Paris Provence
2. Permanence d’un gardien 24h/24 pour 1 semaine à Paris Provence
3. Extension du gardiennage jusqu’à 21h à Paris Provence

Par ailleurs la direction d’OWF nous a expliqué ses difficultés à faire respecter les horaire d’agents travaillant à 6h ou jusqu’à 23h !!! Pour la CGT, nous avons affirmé que nous ne souhaitons aucune sanction mais juste un rappel à l’ordre
afin de faire respecter les règles en vigueur (le règlement intérieur, le code du travail, la CCNT et le statut AFO) dans l’intérêt de l’agent mais aussi qu’ il y va de la responsabilité de l’entreprise. En outre la CGT a soulevé lors du CHSCT, 2 évènements identiques pour lesquels vraisemblablement la Direction de Paris Bonne Nouvelle n’a tiré aucun enseignement. Il était question de 2 inondations intervenues le week-end, qui a été stoppé que le lundi matin.
En conséquence pour la CGT nous avons revendiqué lors du CHSCT un service de gardiennage 24h/24 et 7j/7 afin de préserver les biens et les personnes, donc affaire à suivre !

En complément…

Lire la suite