ÉTABLISSEMENT DTSI

L'ECHO du CSE DTSI - Novembre 2020

Édito : on ne donne qu’aux riches …

L’état va restituer 2,2 milliards d’euros à Orange. La CGT a demandé à la direction d’utiliser cette somme pour l’économie réelle, c’est-à-dire dans l’emploi, dans les salaires, et dans l’amélioration de la qualité de nos réseaux sur l’en-semble du territoire.

Orange a supprimé 30 000 emplois ces 10 dernières années, et compte en supprimer 10 000 de plus ces 3 prochaines années.

Notre PDG a annoncé un verse-ment exceptionnel de dividendes (20 centimes/action). Dans le même temps la direction demande aux salariés de se serrer la ceinture avec une augmentation minimale de salaires pour 2020, avec un budget de 60 millions d’euros contre 110 millions l’année dernière. D’un côté les dividendes augmentent, de l’autre les augmentation salariales baissent.

Pour faire bonne figure, la direction a annoncé une opération pour l’actionnariat salarié. A la CGT, nous n’oublions pas que généralement seulement 30% à 40% des salariés, souvent les plus aisés, souscrivent à de telles offres.

Pour la CGT, cela ne remplacera pas des augmentations salariales (qui comptent pour la retraite et cotisent pour la sécu), ni un 13° mois (qu’ont les autres opérateurs télécoms).

En complément…

Lire la suite

TENACES ET EFFICACES Novembre 2020

ÉDITORIAL : Travaille et tais-toi !

Si la réalité de la pandémie du coronavirus ne fait aucun doute, contrairement à ce que les complotistes semblent indiquer, force est de constater que ce virus a des tendances très libérales.
En effet, la lutte contre cette pandémie s’accompagne partout de mesures drastiques restreignant les libertés individuelles pour éviter la contamination.
Mais, curieusement, alors que Macron 1er nous dit que la « deuxième vague » sera encore plus meurtrière que la première, les mesures de confinement sont beau-coup plus allégées : les enfants vont à l’école et le travail sur site continue dans beaucoup de domaines.
La principale préoccupation de Macron, dévoué serviteur du Medef, est de servir les intérêts des patrons, de la finance et des actionnaires. Si les écoles sont ou-vertes ce n’est pas pour les élèves mais pour que les parents travaillent.

L’injonction de la mise en place du télétravail n’est suivie d’aucun décret obligeant sa mise en œuvre. Ce n’est que de la communication stérile!
Les Français ont le « droit » d’aller travailler, de s’entasser dans les transports en commun, de s’agglutiner dans les grandes surfaces mais rien d’autres. La vie sociale, les fêtes familiales, la culture, le sport, les loisirs nous sont interdits.
Les citoyens que nous sommes sont transformés en machines à travailler et à con-sommer C’est pourtant la logique libérale qui a affaibli notre organisation de soin et de prévention, le souci de rentabilité à court terme qui a affaibli nos moyens de lutte contre la pandémie actuelle.

En France 41 000 morts du Covid pour 61 millions d’habitants, soit un taux de 0,7/1000 à ce jour. A Cuba, 130 morts pour 11 millions d’habitants soit 0,01. Pour 1000 habitants Cuba compte 82 médecins, et la France 32 !

C’est bien cette politique libérale qui nous a amenés à cette situation, et plutôt que d’en tirer de bonnes conclusions et un change-ment de politique, la seule réponse trouvée est la suppression de nos droits individuels.

En complément…

Lire la suite

Flash DERS - Novembre 2020

FLASH_DERS – Exploiter les réseaux et les services, pas les salariés.

 

 

Au sommaire :

 

  •  Dégage 2025 : déclinaison DERS des directives de Orange France
  • Ça nous concerne tous !  – La gestion gouvernementale face à cette crise sanitaire.
  • Le télétravail  – Une réclamation RP a été déposée par la CGT pour demander un éclairage.
  • Le saviez vous !…

                                     °   Le travail à domicile.

                                      °  Bas les masques !

                                      °  Le travailleur de nuit.

En complément…

Lire la suite

TENACES ET EFFICACES - Août 2020

EDITORIAL : Orange on the Black Rock

Quand nous avons appris que l’américain Black Rock avait fait une espèce d’OPA sur notre boite ça ne nous a pas laissé baba, on le savait déjà, cela faisait un moment que les loups regardaient vers Paris. Nous savions que le Ricain en question est un gentil « gestionnaire d’actifs mondial au service de votre bien-être financier » comme ils disent…mais ce n’est pas de notre bien-être dont parle le richard, c’est celui de ses actionnaires. Tu m’étonnes qu’il leur faut un gestionnaire pour leurs actifs quand on sait que le QI moyen chez eux est inférieur à 98, et ce n’est pas nous qui le disons, c’est un journal éloigné des idées CGT !

Bref ça y est les rentiers, Jean François CIRELLI (Big Boss de BR French et promu légionnaire d’honneur par Macron) en tête, sont entrés dans Paris avec ce coup-ci près de 5% du capital. Ils ont envahi Paris après avoir mis en place une ploutocratie (gouvernement par les plus fortunés). Avant on appelait ça camorra, mafia ou autre Cosa Nostra maintenant c’est « fonds de pensions ». C’est moins glamour mais tellement efficace !

Quand on sait que la COP24 a épinglé Black Rock pour ses investissements dans les énergies fossiles, pas étonnant qu’avec nos SDIT énergivores et d’un autre temps nous ayons attiré ce loup rétrograde car nous construisons quand même des sites qui sont de vraies passoires thermiques ou autres verrues vertes. D’ailleurs ces sites sans photovoltaïque, énergies renouvelables, géothermie, récupération d’eau de pluie et autres aberrations écologistes ne semblent pas intéresser Orange ? Pour nos directions …ça ne sert à rien … comme certaines de nos instances pour elles.

Bientôt, afin de maximiser les dividendes à reverser à ces pauvres fonds de pensions, nous construirons des sites sans salariés gérés par ATC ou autre consortium.

Vive les rentiers faisant de nous les débirentiers à qui il y a peu de chance que l’on refuse de télétravailler la nuit, les samedis et les dimanches. Il nous faudra plus que de l’humour pour qu’un jour les loups quittent Paris.

 

Lire la suite

L'Echo du CSE DTSI - Juillet 2020

Edito : moins on est nombreux moins on a de poids

Les CSE DTSI se suivent et on se demande à quoi nous servons.

La direction nous informe des dispositions de la phase 3 du déconfinement alors qu’elle est appliquée depuis plusieurs semaines.

Le projet de « New Villejuif » se déroule sans que la direction prenne en compte les conséquences de la pandémie de COVID sur les formes d’organisation des espaces de travail ni les fortes aggravations de temps de trajet.

Sans intervention des salariés, il y a peu de chances que les choses bougent.

 

Lire la suite