ÉTABLISSEMENT DTSI

TENACES ET EFFICACES - Spécial ASC (Activités Sociales et Culturelles)

EDITORIAL : Vous allez choisir vos prestations

Cher-e-s collègues, en novembre, vous allez être appelés à voter pour la nouvelle instance CSE (Comité Social Economique) qui remplacera les trois instances actuelles que sont les CE, CHSCT, et DP. Il n’y aura qu’un seul vote pour ce CSE car les membres des CSSCT (Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail), et les RP (Représentants de Proximité) seront désignés par le CSE, et par les organisations syndicales.

Ce vote sera très important car nous proposons de placer le droit aux vacances de qualité, l’accès à la culture, au sport et aux loisirs au même niveau que celui du droit au travail, à la santé, à l’éducation, à la formation et au logement.

Nous aurons une attention toute particulière pour celles et ceux qui aujourd’hui n’y ont pas (ou peu) accès et veiller à ce que personne ne se trouve exclu de ce droit.

Le budget dédié aux activités sociales et culturelles doit être suffisant pour permettre à l’ensemble des salariés, sans discrimination, de bénéficier de ce droit. Nous y veillerons.

Précisons que la dotation par l’employeur d’un budget des ASC n’est pas une obligation légale et donc que tous les CSE ne la reçoivent pas ou quand ils la reçoivent, il n’existe pas de montant minimum imposé par la loi. Il s’agit donc de maintenir, dans les années à venir, ce qui a été obtenu à Orange.

Comme pour les mandatures précédentes, nous sommes prêts à travailler avec les autres organisations syndicales qui défendent les mêmes valeurs que nous sur ces Activités Sociales et Culturelles. Nous souhaitons continuer d’offrir les mêmes niveaux de qualité des prestations offertes.

Avec votre confiance et votre vote, nous nous y engageons.

En complément…

Lire la suite

A vos agendas : Le secrétaire général de la CGT à Orange Village

La section locale Orange village de la CGT Fapt vous donne rendez-vous pour un moment d’échange et de partage dans l’auditorium, en présence de Philippe Martinez, secrétaire général de la Cgt.

Dans la matinée, nous viendrons à votre rencontre dans les services pour discuter avec vous en sa compagnie.

Un interprète en langage des signes sera présent à l’auditorium.

Rendez-vous le Jeudi 03 octobre 2019 – Auditorium Orange village, Bâtiment B – de 12h00 à 14h00

Venez discuter avec la CGT !

Cet article est lié à l'action : « Élections professionnelles à Orange du 19 au 21 novembre 2019 »

Lire la suite

Echo du CE DTSI - Août 2019.

Edito : La « raison d’être » façon Orange.

Le PDG d’Orange, Stéphane Richard, a annoncé aux actionnaires sa volonté de voir l’entreprise se doter d’une « raison d’être », dispositif prévu par la loi « PACTE ». Cette raison d’être viserait à élargir le sens donné aux activités d’Orange au-delà de la seule génération de bénéfices en y intégrant notamment des enjeux sociétaux, sociaux ou environnementaux.

Cela nous laisse rêveurs

Au niveau sociétal,  il y a en effet de grands chantiers possibles, il suffit de penser aux enjeux de l’infrastructure de haut débit dans une société qui donne de plus en plus de place au numérique, de penser aux zones blanches, à l’aménagement du territoire… ce qui peut poser problème à Orange dans la mesure où il s’agit d’investissements non rentables dans certaines zones.

Au niveau social, Orange pourrait contribuer à l’emploi. Or la direction, sous l’appellation d’ancrage territorial, concentre ses emplois dans des métropoles en abandonnant les petits territoires et accroit la précarité par le recours de plus en plus massif à la sous-traitance.

Quel bel exemple de langue de bois !

Au niveau environnemental, Orange affiche un objectif vert avec ses centres de calculs (Data Center). Or, les SDIT, qui entrai-nent une augmentation des temps de trajet pour les salariés, accroissent les émissions de carbone associées.

Orange est une entreprise qui distribue plus de dividendes qu’elle ne fait de profits, telle semble bien être sa raison d’être : enrichir ses actionnaires.

Tout cela pose effectivement des questions sur la répartition des richesses, sur les rôles et buts des entreprises, leurs raisons d’être. Orange ne fait pas exception, et se targuer d’être une entreprise citoyenne, c’est de la poudre aux yeux !

Orange est une entreprise qui distribue plus de dividendes qu’elle ne fait de profits, telle semble bien être sa raison d’être : enrichir ses actionnaires.

Tout cela pose effectivement des questions sur la répartition des richesses, sur les rôles et buts des entreprises, leurs raisons d’être. Orange ne fait pas exception, et se targuer d’être une entreprise citoyenne, c’est de la poudre aux yeux !

Orange est une entreprise qui distribue plus de dividendes qu’elle ne fait de profits, telle semble bien être sa raison d’être : enrichir ses actionnaires.

Tout cela pose effectivement des questions sur la répartition des richesses, sur les rôles et buts des entreprises, leurs raisons d’être. Orange ne fait pas exception, et se targuer d’être une entreprise citoyenne, c’est de la poudre aux yeux !

La CGT réaffirme le besoin d’un autre partage et d’une autre utilisation des richesses créées. C’est en investissant, en arrêtant de supprimer des emplois et d’aug-menter la sous-traitance et en gardant les compétences et qualifications dans l’entreprise qu’on garantit l’avenir de celle-ci.

En complément…

Lire la suite

Echo du CE DTSI - Juillet 2019

Edito : Poker Menteur !

Comment les salariés peuvent-ils encore accorder crédit à la parole de dirigeants qui est contredite au quotidien par leurs réalisations ?

À l’image d’Emmanuel Macron qui dénonçait devant l’Organisation Internationale du Travail les dérives d’un « capitalisme devenu fou » ou les « captations des richesses par quelques-uns » mais qui se refuse toujours à imposer les grandes fortunes …

Toujours dans cette mascarade de la parole de nos dirigeants, Stéphane Richard qui affirmait « qu’il faut lâcher du lest » mais maintient un versement de plus de 2 milliards d’euros de dividendes par an aux actionnaires. Pendant ce temps, elle verse unilatéralement seulement 108 Mau personnel avec les NAO.

Ou encore ce même Stéphane Richard qui plébiscite l’Ancrage territorial, pour être, je cite : « un acteur de proximité au plus près des clients, des territoires et des habitants et des équipes Orange qui y travaillent » alors que dans le même temps on nous annonce que l’on garde les emplois tant que les salariés sont présents sur un territoire mais sans assurance du maintien de l’activité et sans création d’activités tout cela pour concentrer l’emploi, ou ce qu’il en restera, sur les grands pôles .

Certains pour commenter la décision de justice concernant le PDG d’Orange, pensent que les salariés sont soulagés et que Orange peut affronter l’avenir avec sérénité avec Stéphane Richard pour construire ensemble le groupe de demain, à la CGT nous ne voyons pas en quoi cette décision de justice va amener du mieux pour les salariés d’Orange. Mais pour nous, salariés, le quotidien va continuer, avec de la reconnaissance au rabais, des salaires qui stagnent, une charge de travail qui augmente suite à l’absence de remplacement des départs etc. Et au vu de la teneur des messages, cette politique de déflation des effectifs a encore de beaux jours devant elle.

Pour la CGT, l’utilisation massive de prestataires externes est moralement contestable, socialement détestable, et la DTSI est exemplaire dans ce domaine en remplaçant les salariés d’Orange par des prestataires au lieu de recruter.

En complément…

Lire la suite

L'Echo du CE DTSI - Juin 2019

Edito : On ne joue pas avec vos ASC !

Les Activités Sociales et Culturelles ont été créées pour permettre aux salariés d’accéder aux Vacances, à la Culture, au Sport et aux Loisirs. C’est un projet social et non un complément de salaire! La CGT adhère complètement à ces principes et fait des propositions en ce sens.

C’est ainsi, qu’initiées par la CGT, les locations du CE rencontrent un succès croissant et permettent notamment aux familles de partir pendant les vacances scolaires. C’est un besoin réel : 56,6% du budget des Activités Sociales et Culturelles a été utilisé pour les vacances, dont les locations du CE.

La CGT est aussi à l’origine de la création d’une bibliothèque numérique, dont l’utilisation est entièrement gratuite pour les salariés, qui a trouvé son lectorat grâce à une communication régulière : les consultations des 6 premiers mois de 2019 atteignent celles de toute l’année 2018.

Bien que 4ème Organisation Syndicale au CE DTSI, la CGT refuse la transformation des ASC en simple site marchand, avec des réductions que l’on peut trouver ailleurs. La CGT refuse d’encourager ainsi un consumérisme irréfléchi. La CGT refuse la facilité en distribuant des chèques divers et variés et milite pour des prestations dans le respect de l’esprit originel des ASC.

En complément…

Lire la suite