ACTUALITÉS

Les infos du CA

AG des actionnaires : Orange va se doter d'une raison d'être

Le PDG d’Orange a annoncé aux actionnaires du Groupe sa volonté de voir l’entreprise se doter d’une « raison d’être », dispositif prévu par la loi PACTE.

Edito:

La « raison d’être » viserait à élargir le sens donné aux activités d’Orange au-delà de la seule génération de bénéfices (cf. code du commerce) en y intégrant notamment des enjeux sociétaux, sociaux ou environnementaux. Dans le droit français, l’entreprise n’est pas définie. Ce dernier ne reconnaît que la société constituée par les actionnaires. Nous considérons à la CGT que l’entreprise est un lieu de création collective, qui ne se réduit pas aux intérêts à court terme des apporteurs de capitaux. Le renforcement du nombre et des prérogatives des salariés dans les conseils d’administration est une condition primordiale pour peser sur les décisions à long terme pour le développement des entreprises. La loi PACTE est très insuffisante puisqu’elle ne propose qu’une « raison d’être dans l’intérêt social » des seuls actionnaires. En l’état cette loi n’est ni contraignante, ni engageante pour les sociétés. Le risque est donc de réduire le dispositif à un simple exercice de communication, voire de sombrer dans le cynisme d’entreprise (Greenwashing). Dans cette logique, pourquoi Total ne se doterait pas d’une raison d’être du type « Participer à la lutte contre le réchauffement climatique » ou Dassault, fabriquant d’armes «Œuvrer pour la paix dans le monde » ?

Pour éviter ce type de travers, mais surtout, parce que la CGT considère que la recherche de sens et la finalité du travail sont des facteurs d’épanouissement, il est impératif que les salariés et leurs représentants soient associés en tant que parties constituantes de l’entreprise.

(…)

Les différents chapîtres:

Une idée venue des USA / Les enjeux climatiques / Pour une autre répartition des richesses créées par le travail / Pour une transformation numérique porteuse de progrès / Pour une ambition industrielle / Pour lutter contre les inégalités / Le sens du travail / Conclusion

Lire la suite

Actions

Pour que mon travail compte

6% d’augmentation, c’est trop demander ?

Négociation salariale 2019, un premier pas vers les 6%

Durant toute la négociation, la CGT s’est appuyée sur les revendications exprimées par les salariés. L’unité syndicale initiée par la CGT a fait avancer la négociation permettant d’obtenir un budget global de 3%, incluant, les mesures collectives pour tous, l’augmentation du budget promotion dans le cadre de l’égalité femmes/hommes, des mesures de revalorisation des premiers niveaux de salaires et le doublement du budget de correction des anomalies de carrière.
A la demande de la CGT, cet accord prévoit également une enveloppe supplémentaire venant compenser ARCQ, dont le budget est jugé insuffisant par les salariés.

La CGT a notamment gagné :

  • la réintroduction de mesures collectives pour tous,
  • les cadres sans plafond (hors bande G) alors que la direction privilégiait les mesures « individuelles »,
  • la hausse des mesures collectives de 0,35%,
  • le relèvement des paliers de premiers niveaux de salaire,
  • le doublement du budget « mesures de situations particulières », des salariés sans promotion depuis plus de 10 ans,
  • l’augmentation du budget promotion égalité professionnelle.

A l’issue de la négociation, la CGT a été la seule organisation à permettre aux salariés de pouvoir donner leurs avis sur les mesures salariales obtenues.

C’est une 1ère étape pour gagner les 6% d’augmentation et le 13ème mois lors des prochaines négociations.

Votez massivement CGT ! C’est l’assurance d’augmenter votre salaire. Pour que mon travail compte, je vote CGT

Cet article est lié à l'action : « Élections professionnelles à Orange du 19 au 21 novembre 2019 »

En complément…

Lire la suite

Relation client

UAT : Sondage TEP, la guerre des étoiles !

De plus en plus de pannes, un réseau de moins en moins entretenu, des délais de réparation de plus en plus longs, des process qui changent tous les jours – donc inadaptés, de moins en moins de personnels, des formations de moins en moins qualifiantes, un coeur de métier de plus en plus éloigné du service aux usagers…

Les processus s’entassent. A chaque fois qu’une question est mise en avant sur un dysfonctionnement, on met en place un nouveau processus qui ne résout pas le dysfonctionnement mais doit permettre de faire patienter le client.

Pour les salariés-es de l’UAT, de plus en plus de clients excédés qui déversent leur colère sur les agents sensés « prendre en charge le dépannage » !

Les clients sont, la plupart du temps, très mécontents, voire énervés, et le conseiller n’a pas de réponse précise à lui donner. L’organisation des Unités d’Intervention avec un recours à la sous-traitance de plus en plus important ne permet pas aux conseillers de donner au client la date précise de son rétablissement. Les appels sont plus difficiles à traiter et il n’est pas rare de voir des conseillers « péter les plombs » sur les plateaux.

Le métier de conseiller client en assistance technique a perdu tout son sens. Le conseiller est un conseiller dédié au client. La responsabilité d’Orange est évacuée et ce sont les conseillers qui portent la responsabilité des dysfonctionnements.

Que fait le management ? La guerre des étoiles…

Redonner du sens au travail des conseillers-ères ne passera que par l’amélioration des conditions de travail, la ré-internalisation des activités sous-traitées, une réelle qualification des métiers techniques SAV.

Pour nos emplois, nos salaires et nos conditions de travail
REJOIGNONS LE COTE CGT DE LA FORCE !

En complément…

Lire la suite

Communiqués de presse

Orange: Résultats financiers du 1er semestre 2019

Gagnons une autre répartition des richesses!

Le chiffre d’affaires est en hausse de 0,5% sur le second trimestre. Ces résultats sont portés par une meilleure résistance des ventes sur le périmètre France et une forte croissance en Afrique (+ 5,6%). L’EBITDAal est également en croissance et le résultat net connait une progression de 29,4 % à plus de 1,137 milliards d’euros au premier semestre 2019.

(…)

La CGT réaffirme la nécessité de partager les gains de productivité pour améliorer les conditions de vie et de travail des salariés et pour répondre aux besoins des populations sur tout le territoire.
Elle appelle les salariés à se mobiliser le 24 septembre 2019 dans le cadre de la journée d’action interprofessionnelle pour la réponse à leurs revendications !

En complément…

Lire la suite

Relation client

Pro/PME Orange: PANORAMIX, ça SUFFIX!

Qu’est-ce que « PANORAMIX » ?
PANORAMIX est un nouveau portail métier destiné à remplacer MERCURE à terme. Il est censé faciliter le travail des conseillers et leur apporter plus de confort (meilleure ergonomie, liens directs aux autres applications…)
Bien qu’ayant été présenté comme un « outil idéal », les utilisateurs des régions pilotes ont fait remonter de nombreux dysfonctionnements et demandé à la direction d’apporter des améliorations avant sa généralisation.
Si quelques améliorations ont bien été prises en compte par la direction, il n’en demeure pas moins que l’outil n’est toujours pas adapté à l’exercice du métier de Conseiller.

(…)

En complément…

Lire la suite

PUBLICATIONS

C'est @ nous

n°32 Septembre/Octobre 2021

Edito : Le dialogue social en péril

Après avoir annoncé son plan d’économie « Scale up » que la direction débute les négociations des augmentations salariales, la GPEC et l’intergénérationnel. Très vite, les négociateurs de la CGT se rendent compte que les salariés seront encore les perdants de ces négociations.

La direction restant sourde aux demandes des salariés pour une meilleure reconnaissance. La CGT a construit un rapport de force avec les autres syndicats à Orange (seule la CFE/CGC n’a pas pris part à cette action) contre la politique d’économie de l’entreprise.

C’est à l’initiative de la CGT que le front syndical s’est construit et a abouti à plusieurs initiatives comme une pétition inter OS ayant réunie près de 15 000 signatures soit 20 % du personnel, des boycotts d’instances et de négociations.

Le 21 septembre, nous avons obtenu une journée de mobilisation unitaire et inédite autour des attentes et des revendications des salariés notamment sur : l’emploi, la reconnaissance et les augmentations de salaires, sur l’amélioration de leurs conditions de travail, l’inquiétude pour leur avenir et l’arrêt de tous les projets de restructurations et de démantèlement progressif de l’entreprise et l’externalisation des activités. La direction ne peut pas continuer à rester sourde aux attentes des salariés d’Orange.

La CGT fera tout pour maintenir le rapport de force unitaire et portera avec force la voix des salariés dans toutes les négociations et toutes les instances. La bataille continue.

Autres publications 

VIDÉOS

Vidéo CGT FAPT : Élections Conseil d'Administration d'Orange 2021

Fabrice Jolys, élu CGT FAPT au Conseil d'Administration d'Orange, présente les enjeux de cette instance décisionnelle importante. Du 16 au 18 novembre 2021, votez CGT !

Voir notre chaîne YouTube

BULLETIN DE CONTACT ADHÉSION

Vous souhaitez nous contacter
pour adhérer
à la CGT Fapt Orange

Contacter la CGT
Fapt Orange