ACTUALITÉS

Actions

Reconnaissance des Qualifications : Quelle ARCQ...naque !

L’Accord Reconnaissance des Compétences et des Qualifications (ARCQ) a été signé le 20 janvier 2017 par la CFDT, la CFE-CGC et FO. Les évaluations ont quasiment toutes été réalisées et les retours du personnel confortent la CGT FAPT dans sa décision de ne pas avoir signé cet accord.

Les signataires ont accepté de faire un chèque en blanc à la direction et lui donner les pleins pouvoirs. Ainsi, elle a pu décider seule de la refonte des métiers et des nouvelles règles de reconnaissance professionnelle. Dès le départ la CGT a dénoncé le contenu de cet accord, éloigné des attentes des salariés.

Cet accord permet à la direction :

  • De fusionner, unilatéralement, 400 métiers vers 120 métiers afin de mener à bien ses restructurations incessantes.
  • De s’affranchir de l’avis des Organisations Syndicales pour la définition et la mise en place des référentiels métiers qui sont loin de refléter la réalité des activités dans les services.
  • Une différence de traitement entre les personnels d’Orange à égalité de compétences et de qualifications et à équivalence de grade et de groupe CCNT.
  • De mettre en difficulté les managers en les obligeant à appliquer des quotas sur les mesures prévues par l’accord, faute de budgets suffisants.
  • De distiller au compte gouttes les promotions pour les salariés n’ayant pas pu en bénéficier depuis + de 10 ans (25% du personnel est concerné).
  • La mise en oeuvre d’un parcours du combattant pour obtenir une promotion à cause de la multiplicité des compétences à acquérir, les différents paliers à franchir et la mise en place des entretiens « regards croisés ».
  • De développer la polyvalence à outrance avec la fusion, voire la destruction de métiers, entrainant la perte de spécialisation, d’expertise et de sens du travail.

La CGT n’a pas signé cet accord !

Pour la CGT, la reconnaissance passe par :

  • La requalification des fiches de postes.
  • La reconnaissance de l’expérience, de l’ancienneté et de la formation.
  • La prise en compte des diplômes et l’institution d’un droit à la carrière.
  • La promotion par changement de grade ou de bande des salariés sans promotion depuis +de 10 ans
  • Le doublement du salaire garanti sur l’ensemble d’une carrière.
  • La garantie de l’accès à un déroulement de carrière identique entre les femmes et les hommes.
  • La reconnaissance des fonctionnaires par le changement de grade (seule augmentation de salaire prise en compte pour le calcul des retraites).
  • Un moratoire sur ARCQ et l’ouverture d’une négociation sur la reconnaissance de qualification et la sécurisation des parcours professionnels

La direction a plus d’une corde à son ARCQ !

A l’approche des élections professionnelles et sentant le mécontentement du personnel monter dans les services, une organisation syndicale a retiré sa signature. Quel impact pour les salariés ?

Aucun. Le retrait de la signature n’a aucun effet sur la validité de l’accord, ce qui signifie qu’il continuera à s’appliquer jusqu’en 2021. Pour la CGT, c’est pendant la négociation qu’il y a nécessité d’agir, afin de faire pression sur la direction pour gagner un meilleur accord répondant aux revendications du personnel et non une fois que les accords sont appliqués. Quels enseignements retenir ?

C’est avant de signer qu’il faut réfléchir…pas après !

Pour que mon travail compte, je vote CGT

      

 

Cet article est lié à l'action : « Élections professionnelles à Orange du 19 au 21 novembre 2019 »

Lire la suite

Actions

Cadres à Orange : Pour que mes idées comptent

Cadres, réagissons !

Être cadre à Orange consiste, de plus en plus, à être le porteur et le garant de l’idéologie de la direction, à nous sentir responsable sans condition de la mise en oeuvre d’une stratégie à laquelle nous n’avons pas été associés et qui entre en conflit avec nos valeurs et notre éthique. Parallèlement, nos qualifications sont de moins en moins reconnues. Notre surimplication est jugée « naturelle », laissant peu de place à l’équilibre vie privée – vie professionnelle.

L’exigence d’adhésion à la politique de l’entreprise est de plus en plus forte et Orange a besoin de salariés de plus en plus qualifiés. Elle tend à transformer les cadres en exécutants, notamment à travers la disparition des qualifications au profit du marchandage des compétences (ARCQ) ainsi que la mise en place des nouvelles méthodes de travail (Agilité) et d’aménagement (Flex-Office).

La pression générée par les rythmes, les objectifs à tenir, les restructurations permanentes, l’absence de marge de manoeuvre, ont des conséquences sur notre santé physique et mentale. La direction d’Orange semble pourtant rester sourde aux nombreux rapports d’experts de la santé ou des organisations du travail et aux alertes de la CGT.

La CGT propose un autre modèle : reconnaître le rôle contributif des cadres c’est agir pour que le travail ne soit pas facteur de souffrance. La CGT a pour but de répondre aux aspirations des salariés cadres en leur donnant des droits et des moyens propres à leur rôle dans l’organisation du travail.

Avec l’Union Fédérale des Cadre de la CGT, défendons notre statut cadre à partir de nos revendications :

  • Gagner un véritable droit à la déconnexion,
  • Encadrer les forfaits jours,
  • Redonner un rôle contributif à l’encadrement en l’associant aux choix stratégiques,
  • Droit d’accès à l’information,
  • Garantir la liberté d’expression,
  • Droit de refus, d’alerte et d’alternative garantissant l’éthique professionnelle,
  • Accompagner la transformation numérique pour garantir de nouveaux droits pour les salariés,
  • Des mesures de rattrapage salariales immédiates,
  • Un véritable déroulement de carrière,
  • Une reconnaissance salariale des diplômes et des qualifications,
  • Aucun salaire inférieur au plafond de la sécurité sociale pour les cadres – 3377€ brut/mois.

Pour que mes idées comptent, je vote CGT

 

Cet article est lié à l'action : « Élections professionnelles à Orange du 19 au 21 novembre 2019 »

Lire la suite

Vie au travail

Pro/PME: PANORAMIX ça SUFFIX !!! Acte 2

La Direction doit prendre réellement en compte les avis des CHSCT et des Pilotes, faire une analyse sur les véritables Risques Psycho Sociaux générés par cet outil et apporter les mesures nécessaires de préventions.

Les utilisateurs de Panoramix demandent :
• De stopper son utilisation en revenant sur mercure en attendant que tous les dysfonctionnements soient réparés,
• De geler des items professionnels impactant négativement la PVC,
• De ne pas mettre en place la prise d’appel rétention sur tout le territoire.

(…)

Lire la suite

Cadre

Flash Cadres N°810

Toujours plus nombreux pour lutter

Les sujets de mécontentements et les luttes montent dans tout le pays. Cela fait plus de 6 mois que les urgences dans les hôpitaux sont en grève. Cela s’étend main-tenant à l’ensemble du personnel hospitalier, y compris les médecins. Les agents des EHPAD étaient en grève le 8 octobre dernier, jour de manifestation des retraités. Les salariés de La General Electric se battent pour préserver leur site en territoire de Belfort.
Il ne se passe pas une journée sans qu’il n’y ait une lutte à La Poste comme à Wissous où à Château Meilland. Que dire des pompiers, des Deliveroo…
Après plus d’un an le gouvernement pensait que la lutte des cheminots était éteinte ! Que nenni, elle couvait et l’accident de Champagne- Ardenne n’a été qu’un catalyseur. A juste titre ! Sans le sang froid du seul cheminot présent, lors de l’accident, le conducteur ! Les conséquences auraient pu être bien plus graves.
Le point commun à tous ces mouvements, est la lutte pour le maintien du service public français et un modèle de société que le monde entier nous envie. C’est la bataille des idées qui se joue. Les salariés, les travailleurs se battent pour une société où l’humain est au coeur des préoccupations contre un projet de société où des organisations sont mises en place au seul profit de la finance et des actionnaires. Il existe une autre façon de lutter, c’est de se syndiquer. Cela permet d’avoir d’autres informations, des espaces de ré-flexion et de confronter et conforter ses propres opinions.

 

Au service des salariés ?

A sa demande, la CGT a été reçue, fin août, par la direction d’Orange. Depuis 10 ans, les CSRH ont recours à des CDD afin de pallier le manque d’effectif.
Actuellement, des milliers de demandes de salariés sont en souffrance, les corbeilles débordent et l’a-battage est la règle au détriment de la qualité.
Face au mécontentement grandissant, la direction répond par l’automatisation à venir, mais lorsqu’il y aura un rejet de dossier, cela demandera un traite-ment 10 fois plus long, de plus certains actes ne pourront être numérisés.
La CGT exige des recrutements dans les CSRH, il y a urgence, les personnels des CSRH veulent pouvoir faire un travail de qualité !
La CGT a aussi demandé une prime exceptionnelle afin de reconnaître l’investissement des personnels.

La vitesse de l’escargot

Alors que la phase 2 du PPCR (Parcours Professionnel des Carrières et des Rémunérations) devait s’appliquer au 1er trimestre 2018, il aura fallu attendre septembre 2019 pour que le Conseil des Questions Statutaires se réunisse pour une présentation des décrets relatifs à la revalorisation des grilles indiciaires.
Mais, la direction d’Orange ne confirme pas la signature des décrets présentés et encore moins, la rétroactivité au 1er juillet 2019. Ainsi, l’ancienneté entre 2 échelons serait raccourcie ce qui permet-trait une augmentation indiciaire plus rapide avec augmentation des points d’indice sur chaque échelon.
La CGT revendique les changements d’échelon à 2 ans, des augmentations du traitement indiciaire brut par des promotions liées au statut et la hausse de la valorisation du point d’indice.

En complément…

Lire la suite

ASC / Restauration

Restauration Collective à ORANGE : Préservons nos restaurants !

Acte I : Signature d’un nouvel accord sur la restauration collective !

Acte II : La CGC et ses élu-e-s assignent Orange et les autres organisations syndicales au tribunal !

Acte III : Annonce d’Orange : si la CGC gagne au tribunal, les restaurants seront fermés à partir du 4 décembre 2019 !

Acte IV : Le tribunal

Acte V : Décision de justice le 5 novembre 2019

Acte VI: Du 19 au 21 novembre :

Je vote CGT pour :

  • Le maintien d’une restauration mutualisée, égalitaire sur tout le territoire
  • Le maintien d’une solidarité entre les gros restaurants et les petits
  • L’augmentation des subventions pour les collègues obligés de déjeuner dans des restaurants inter-entreprises
  • Le maintien de repas équilibrés (entrée – plat – dessert)
  • Le maintien des tickets restaurants pour les télétravailleurs
  • La possibilité de passer des conventions avec les prestataires de services d’Orange pour que leurs salariés puissent se restaurer dans nos restaurants
  • Le maintien du bio et des circuits courts dans le choix des produits
  • L’ouverture systématique de restaurants Orange sur les nouveaux sites.
  • L’augmentation des subventions pour toutes et tous (y compris pour les retraités et vos ayants droit !). Avec une hausse de 1.10 euros de subvention pour tous et une revalorisation du ticket restaurant.

 

En complément…

Lire la suite

PUBLICATIONS

C'est @ nous

n°33 Mars 2022

Edito : La CGT FAPT Présente au CA Orange SA

Magali Vallée (de l’Agence Distribution Ouest) a été élue au second tour des élections du Conseil d’Administration du Groupe Orange dans le collège « employés/agents de maîtrise » avec son suppléant Jean-Pierre Pilesi (de l’Unité Intervention Occitanie). La CGT FAPT confirme son siège au Conseil d’Administration d’Orange avec 30,72% des voix et remercie vivement encore les syndiqué·e·s, les salarié·e·s qui se sont mobilisé·e·s lors de cette élection.

Au Conseil d’Administration, comme au quotidien dans les services, nous allons continuer de défendre une politique orientée vers : l’investissement productif, la R&D, l’environnement, la création d’emploi, la hausse des salaires, l’amélioration des conditions de travail, mais également des droits et garanties de l’ensemble des salarié·e·s et la ré-internalisation des activités et des emplois.

Une « lettre de l’Administratrice CGT » va être remise en place afin de communiquer les informations importantes auprès des
salarié·e·s et des syndiqué·e·s.
Le changement de gouvernance, avec la nomination d’une Directrice Générale au 4 avril Christel Heydemann, ne sera pas synonyme de changement de cap pour la CGT. Nous nous battrons pour une rupture complète avec la stratégie actuelle de financiarisation, de dumping social et de suppression de personnels.

Notre syndicat revendique qu’Orange redevienne une entreprise de télécom modèle qui offre aux usagers des services de qualité, disponibles et accessibles partout sur le territoire. Remettre l’humain et le social au cœur des priorités de l’entreprise est indispensable.

Autres publications 

VIDÉOS

Vidéo CGT FAPT : Négociation de l'avenant télétravail en panne

Négociation de l'avenant télétravail: où en est-on?

Voir notre chaîne YouTube

BULLETIN DE CONTACT ADHÉSION

Vous souhaitez nous contacter
pour adhérer
à la CGT Fapt Orange

Contacter la CGT
Fapt Orange