ACTUALITÉS

Le statut fonctionnaire

Accord complémentaire santé pour les fonctionnaires : la cgt signe !

Tout au long de la négociation, la CGT a pesé pour gagner l’accord le plus avantageux, dans l’intérêt de la majorité des fonctionnaires et contractuels de droit public.
Déjà en 2015, la CGT a signé un accord pour une participation de l’employeur de 37,50€ par mois à la cotisation mutuelle. Notre revendication pour la prise en charge de la cotisation par l’employeur était globalement satisfaite.
En 2017, la CGT est favorable à ce nouvel accord qui améliore la couverture santé.

Un accord qui répond aux attentes des personnels

  • Une meilleure couverture : des prestations supérieures au niveau 3 LMG, identiques à celles des salariés de droit privé.
  • Une prise en charge par l’employeur à 60%au lieu de 50% et donc une baisse de cotisation pour la majorité des personnels
    concernés.
  • Une cotisation en fonction du salaire à la place d’une cotisation uniforme.
  • Une cotisation pour la famille.
  • Une gestion du contrat par une mutuelle.
  • Le maintien de la prime de 37,50€ pourles personnels qui partent en retraite en 2018, souhaitant conserver leur adhésion
    individuelle.

Une démarche unitaire et constructive de la CGT

Cette démarche permanente dans la négociation a contribué à progresser sur le texte de l’accord. Si La plupart de nos revendications ont été satisfaites, il demeure que la direction a refusé de s’engager sur une participation pour les retraités. Par ailleurs elle a instauré un plancher et un plafond (auquel la CGT était opposée). Les interventions unitaires des organisations syndicales ont toutefois permis de gagner le relèvement du plafond de 47 000 à 50 000€ par an.
La santé c’est vital  Avec la CGT, je la défends !

En complément…

Lire la suite

Actions

Élections CE/DP du 7 au 9 novembre 2017

Du 7 novembre au 9 novembre 2017, vous allez voter pour élire vos représentants au Comité d’Établissement (CE) et Délégués du Personnel (DP). C’est unn moment important d’expression démocratique, où vous allez choisir les élus au CE et les DP, c’est-à-dire ceux qui vont vous représenter auprès des directions locales et nationales.

Pourquoi faut-il que la CGT soit plus forte à Orange ?

  • Pour la défense des droits et garanties : la représentativité de la CGT, un enjeu majeur de ces élections,
  • Pour l’amélioration des conditions de travail,
  • Pour l’emploi,
  • Pour l’égalité professionnelle,
  • Pour garantir l’avenir d’Orange et de ses salariés.

Ensemble décidons de notre avenir !

Votez CGT !

Pour en savoir plus, téléchargez notre profession de foi ci-dessous.

 

Cet article est lié à l'action : « Élections professionnelles à Orange du 7 au 9 novembre 2017 »

En complément…

Lire la suite

Emploi

1 000 emplois en plus en 2016, 500 en 2017. L’action de la CGT paie.

Lors de la réunion du 3 octobre 2017 entre la CGT, les autres organisations syndicales et la Direction sur la situation de l’emploi au sein d’Orange, Stéphane Richard annonce le recrutement de 500 emplois supplémentaires.

C’est le résultat de l’action continue et déterminée de la CGT

Depuis 2015 la CGT bataille pour que les emplois soient alignés sur la fourchette haute des perspectives d’emplois et compétences annoncées par la direction. Cela tant dans les luttes qu’elle mène que dans les instances du CCUES, CE et autres réunions.

Comme en 2016 nous demandions 1 000 emplois pour 2017.
L’annonce de 500 emplois supplémentaires, portant ainsi le nombre de 6 000 à 7 500 recrutements pour les années 2016, 2017, 2018, ouvre une nouvelle perspective notamment aux nombreux alternants qui sont dans l’entreprise.
C’est aussi la reconnaissance par l’entreprise d’un malaise profond en termes d’emploi.

Ne pas s’arrêter en si bon chemin

Si la décision va dans le bon sens, (un remplacement pour deux départs au lieu de un pour trois) elle demeure insuffisante pour la CGT. En effet dans le même temps 16 000 emplois ont disparu. Et pourquoi pas un remplacement pour un départ  ?
La direction doit revoir fondamentalement sa stratégie d’externalisation des activités, notamment celles relatives au déploiement du FTTH, où près de 26 000 emplois sont sous-traités.
La CGT a exigé la ré internalisation de toutes les activités sous-traitées. Par ailleurs, la situation de l’emploi est compliquée dans tous les services notamment, sous l’effet de Compliance, de l’intensification du travail liée aux nouvelles organisations du travail.
La surcharge de travail et les pertes de repères des salariés Orange nécessitent des emplois et le recrutement des compétences pour l’avenir.Enfin la CGT prend appui sur l’accord du numérique pour exiger que les gains de productivité dégagés soient utilisés à l’emploi et la réduction du temps de travail.

Ensemble nous pouvons décider de notre avenir.

Nous avons obtenu 500 emplois, c’est une première étape.
Le 10 octobre 2017 est une nouvelle date à saisir dans le processus de mobilisation pour l’emploi, les salaires, les contrats de travail, un code du travail du 21 ème siècle.

La CGT a déposé un préavis pour le 10 octobre.

En complément…

Lire la suite

Actions

Élections au Conseil d’Administration du 7 au 9 novembre 2017

L’avenir de mon entreprise et celui des salariés, ça me concerne !

Le CA : un rôle décisionnel !
Il délibère sur les grandes orientations stratégiques, économiques, financières, technologiques et sociales du Groupe. Du vote des 15 membres, découlent les décisions dans les services (recrutement, investissement, rémunération, réorganisation …)

La CGT au CA, une présence indispensable qui permet :

 

  • D’interpeller la direction sur les problèmes rencontrés dans les services (manque d’emplois,
    dysfonctionnements liés au SI, souffrance au travail…) afin de sortir de l’analyse purement
    financière du CA et de relayer les revendications des salariés.
  • D’interpeller l’État sur les choix stratégiques du gouvernement (fusion, désengagement,
    investissement, aménagement du territoire, destruction massive d’emplois …)
  • D’alerter le personnel sur des projets néfaste. Par exemple, la CGT s’est opposée avec succès
    à l’entrée au capital de Martin Bouygues qui à terme aurait pu prendre le contrôle d’Orange. Elle
    intervient contre le désengagement de l’État, ce qui fragiliserait l’entreprise et son personnel.
  • De porter des propositions alternatives, pour répartir les richesses en faveur des salariés. La CGT propose de réduire le coût du capital (les dividendes, les frais financiers, les acquisitions externes souvent achetées hors de prix et revendues au rabais…) et d’utiliser cet argent pour les salaires, le recrutement, le déploiement du Très Haut Débit et de la 5G sur tout le territoire, la recherche et le développement…
  • D’exiger de nouveaux droits: La CGT a obtenu que les élus du personnel au CA soient présents dans tous les comités. (rémunération, audit et innovation).
  • D’être informés: La tentation est forte de faire du CA une simple chambre d’enregistrement. Sous couvert de confidentialité, puis de secret des affaires, tout est organisé pour que rien ne transpire des réunions.
    Les élus CGT ne l’ont jamais accepté et ne s’y résoudront jamais. La CGT est la seule à rendre compte systématiquement de son mandat, en publiant une lettre CGT du conseil d’administration ainsi que des communiqués après chaque CA.

Cet article est lié à l'action : « Élections professionnelles à Orange du 7 au 9 novembre 2017 »

Lire la suite

Emploi

Exigeons des recrutements !

Depuis la privatisation, les effectifs d’Orange ont été divisés par deux. Ne serait- ce que sur la période 2013-2017, ce sont 22 000 emplois (25% des effectifs totaux) qui ont été détruits par Orange.

L’entreprise s’appuie sur la pyramide des âges d’Orange (31% des salariés ont plus de 56 ans) afin de gérer le rythme de la diminution de la force au travail, en fonction de l’appétit insatiable des actionnaires et à grands coups d’aide au départ, dont les niveaux d’incitation financière sont savamment calculés.
C’est le grand écart entre le discours d’un Employeur qui s’autoproclame « digital, humain et responsable » et un bilan en termes d’emploi, de mixité et d’égalité effective entre femmes et hommes CATASTROPHIQUE.
Finalement, à la méthode de suppression des emplois par le « management de la terreur » a succédé la méthode « Conquête 2020 » plus ronde dans son exécution mais tout aussi violente en termes de destruction d’emplois et de transfert de
charge de travail sur les effectifs restants. À Orange, la politique de l’emploi n’a vocation qu’à servir les objectifs financiers. Cette politique désastreuse désorganise les services, met en difficulté les salariés et concourt à la dégradation de la qualité de service. Les salariés subissent quotidiennement de plein fouet les conséquences de ces choix.

Pour la CGT, il est urgent d’agir !

Rien n’est figé, ensemble exigeons des embauches qui permettent à l’ensemble des salariés d’Orange de pouvoir travailler dans de bonnes conditions. En septembre 2016, le CGT a obtenu 1 000 recrutements supplémentaires, en plus de ceux qui étaient prévus par l’entreprise. Cela n’est pas suffisant au regard des besoins exprimés par les salariés dans les services.

Le 3 octobre 2017, la CGT et les autres syndicats seront reçus par la direction afin de faire un point sur la situation de l’emploi à Orange. A cette occasion nous porterons vos revendications et demanderons l’embauche immédiate à minima de 1 000 salariés supplémentaires.

D’ores et déjà, mobilisons-nous lors de la journée d’action du 21 septembre afin de faire entendre notre voix.

En complément…

Lire la suite

PUBLICATIONS

C'est @ nous

n°26 Août 2018

Autres publications 

VIDÉOS

Négociation salariale 2018 - Épisode 3

Voici le troisième et avant dernier épisode de la saga des négociations salariales 2018 à Orange.

Voir notre chaîne YouTube

BULLETIN DE CONTACT ADHÉSION

Vous souhaitez nous contacter
pour adhérer
à la CGT Fapt Orange

Contacter la CGT
Fapt Orange