ACTUALITÉS

Communiqués de presse

Accord sur le handicap à Orange SA : la CGT signe l’accord

Les négociations sur l’accord en faveur des salariés en situation de handicap pour la période 2017/2019 sont achevées.
La CGT a décidé de signer cet accord !
La CGT s’est fortement investie dans cette négociation pour avoir un accord :
– qui ne soit pas en recul par rapport au dernier accord que nous avions signé,
– qui permet de continuer à embaucher dans tous les types de métiers, quel que soit le type de handicap,
– qui fasse faire vivre « l’ascenseur social » dans une entreprise « citoyenne, responsable, innovante, digitale et humaine ».

La CGT considère que cet accord répond pour une partie à ses demandes. Notre proposition de porter à 10% le taux d’emplois de travailleurs en situation de handicap dans le groupe, qui était soutenue par les autres Organisations Syndicales, a forcé l’entreprise à revoir à la hausse son objectif initial qui était de revenir au taux légal de 6%.
Avec ce nouvel accord l’entreprise Orange  prend l’engagement d’embaucher en CDI 150 personnes au minimum, 360 alternants et stagiaires et 60 personnes en cursus de professionnalisation. Ces personnes seraient embauchées en CDI après l’obtention de leurs diplômes et validation de leurs candidatures par leurs managers et RH locaux en plus des 150 CDI.

Ce nouvel accord valide à notre demande la poursuite du TPSH malgré une réduction de l’abondement qui était inscrit dans l’avenant de décembre 2016.

Nous n’avons pas réussi à étendre cet accord au groupe. Mais nous considérons qu’il doit être la base de négociations dans toutes les entreprises du Groupe Orange.

En complément…

Lire la suite

Vie au travail

BOITIERS DE GEOLOCALISATION SUR LES VEHICULES ORANGE

NOUS VOULONS LE RETRAIT!

Suite au courrier de notre avocat sur les boîtiers de géolocalisation, la direction nous à répondu :

« Concernant le dispositif des boîtiers électronique « Fleet Performance », nous n’entendons pas donner satisfaction à la sommation de faire à laquelle vous faites référence.

Une réponse positive à cette sommation est d’autant moins envisageable qu’ORANGE et la Fédération SUD PTT se sont entendues sur les modalités d’exécution de l’arrêt du 29 septembre 2016 et en particulier sur le maintien des boîtiers électroniques « Fleet Performance ». »

L’accord avec SUD n’a aucune valeur juridique !
ORANGE ne respecte pas l’application de l’arrêt de la cour d’appel de Paris du 29 septembre 2016 qui pourtant exige sous astreinte la dépose des boîtiers de géolocalisation.

La CGT va attaquer ORANGE au tribunal Administratif.
Les boîtiers doivent être retirés des véhicules ORANGE !
Y’a pas d’arrangement !

En complément…

Lire la suite

Inter-générationnel

Les Jeunes et la CGT

La CGT est un syndicat ouvert au changement, à la seule condition que ce dernier soit un plus pour le progrès social et les salariés, contrairement aux dires de certains.
Nous sommes, dans le même temps, force de propositions, c’est dans cette dynamique que la CGT FAPT, depuis toujours, se bat pour de nouveaux emplois stables et qualifiés.
Grâce à son action, nous avons obtenu 6 000 emplois, dans un premier temps, dans le cadre de l’accord intergénérationnel. En septembre 2016, la CGT a gagné 1 000 recrutements supplémentaires.
Ainsi cela a permis à de nombreux jeunes d’intégrer l’entreprise Orange, soit directement, soit par la transformation de différents contrats en CDI.
Cela reste, certes, insuffisant, mais la lutte continue.
Trouver un emploi est primordial, mais ce n’est pas une fin en soi. Nous sommes tous confrontés à des transformations importantes de l’entreprise, qui impactent négativement les salariés (réorganisation, suppression d’emploi, sous effectifs, changement profond de l’organisation du travail, etc.).
Cette situation n’est pas une fatalité, l’histoire nous prouve que la force du nombre et une CGT offensive permettent d’obtenir de nouveaux droits.
Au contraire le repli sur soi et le manque d’implication des salariés, conduit inévitablement à un recul social et à l’aggravation des conditions de travail.
Si comme de nombreux syndiqués CGT FAPT, tu souhaites que les choses s’améliorent en termes d’emploi, de rémunération, de reconnaissance, de promotion et d’égalité, n’hésite pas à venir nous rejoindre.

Plus nous serons nombreux et plus nous serons forts !

En complément…

Lire la suite

Égalité professionnelle

En direct des négociations sur l’égalité professionnelle.

La CGT considère que l’émancipation des femmes passe par leur égal accès au travail salarié.

C’est dans une perspective d’émancipation et de progrès social pour toutes et tous que la CGT combat les inégalités de sexe, les idées et comportements sexistes, les stéréotypes « culturels » qui tendent à justifier les inégalités entre les femmes et les hommes. La CGT agit pour la liberté pleine et entière des femmes, au travail et dans la société. Elle se bat contre l’inégalité dans l’emploi, la rémunération, la carrière, la formation continue, la santé, la vie personnelle, la retraite.

A Orange, les négociations pour un nouvel accord égalité professionnelle viennent de s’ouvrir. Les premières réunions ont permis de faire le bilan du précédent accord. Le peu de recrutement et les départs massifs font que le taux de féminisation est en baisse. La CGT a dénoncé le fait que beaucoup de mesures présentes dans le précédent accord peinent à être mise en place, et ce très souvent, à cause d’un manque de formation des managers. La différence de rémunération entre les femmes et les hommes à Orange était en décembre 2016 de 7,1 %. Aujourd’hui, si nous voulons réduire définitivement cet écart, il faut que nous ayons une vision au plus près des unités, au plus près des métiers. C’est pourquoi la CGT revendique l’application réelle de la loi qui ne se définit pas seulement comme « travail égal- salaire égal » mais comme « travail de valeur égal – salaire égal »* (voir encadré). Cette approche nécessite de peser chaque métier, chaque activité et de la mettre en lien avec les compétences nécessaires pour les effectuer. Ainsi, nous pouvons nous interroger sur ce qui justifie les différences de part variable entre les vendeurs en boutique et les vendeurs en marché professionnel ou entreprise ou de part managériale entre un manager en centre d’appel et un manager en marché entreprise ou encore un cadre en fonctions support ! etc……

Lire la suite

Les infos du CA

La régression sociale n’est pas une fatalité !

Édito

Au travers d’un vocabulaire volontairement Trompeur ( moderniser, reformer, simplifier, sécuriser les entreprises….) , le gouvernement et le MEDEF voudraient ringardiser la CGT et faire accepter aux salariés de véritables reculs sociaux.
L’idée selon laquelle plus de flexibilité, plus de pouvoir pour les employeurs est source d’une meilleure compétitivité et de création d’emplois, est très ancienne. Elle est officiellement remise en cause : l’OCDE par exemple, confirme qu’il n’y a pas de relation entre le taux de chômage et le taux de protection des salariés. A l’inverse, cela a un effet immédiat sur le niveau de rémunération du Capital.

L’option est donc de sécuriser les employeurs et de précariser les travailleurs.
L’idée de décliner un code du travail entreprise par entreprise, affaiblir les branches ou barêmiser les indemnités prud’homales induira du dumping social, alourdira le lien de subordination à l’entreprise et affaiblira le salarié.

Actu Orange

La CGT a des propositions pour améliorer la situation économique et sociale du pays.

Monopoly Télécoms

Non au désengagement de l’État, oui à une appropriation publique.

Lire la suite