ACTUALITÉS

Non classé

CSE Central d’Orange: Le vote des salariés doit être respecté !

Depuis les élections professionnelles de Novembre 2019 à Orange, où les salariés ont exprimé
leurs choix en termes de représentativité syndicale, l’instance Comité Social et Economique Central (CSEC)
qui doit être gérée par les organisations syndicales, n’est toujours pas mis en place.
La raison vient du refus de l’organisation syndicale placée en tête, par le vote des salariés,
de prendre la responsabilité de secrétaire du bureau du CSEC
qui lui revient afin de respecter le vote des personnels.
Cette situation n’est pas sans conséquences pour les salariés d’Orange !

(…)

La CGT rappelle sa position : « le vote du personnel doit être respecté ». Jusqu’à aujourd’hui, les Organisations Syndicales l’avaient
toujours fait:
● Toutes les organisations représentatives ont droit à un siège au bureau de l’instance (instance exécutive)
● Les postes à pourvoir sont déterminés selon le degré de représentativité syndicale décidé par les salariés comme suit:
-La responsabilité de secrétaire de l’instance revient à la 1ère Organisation Syndicale (OS),
-Celle de trésorier de l’instance revient à la 2ème OS,
-Celle de secrétaire adjoint de l’instance revient à la 3ème OS,
-Celle de trésorier adjoint de l’instance revient à la 4ème OS,
-Enfin, celle de secrétaire adjoint chargé des CSSCT revient à la 5ème OS
La CGT réaffirme que chaque organisation syndicale doit prendre ses
responsabilités. C’est dans cet esprit qu’elle oeuvrera, sans relâche,
pour que chacune de ces responsabilités revienne aux organisations
dans cet ordre d’attribution sorti des urnes.

En complément…

Lire la suite

Cadre

Flash Cadres N°814 - Janvier 2020

Edito :
Parce que rien n’est écrit d’avance
Jeudi 9 janvier, les manifestations en France on été sans précédent, encore plus forte que le 5 décembre. Samedi, toute une population que l’on ne voit pas en semaine était également dans la rue. A l’évidence, patronat et gouvernement ne veulent pas entendre la colère du peuple qui ne fait pas que rejeter la réforme des retraites. Cette colère va bien au-delà. Elle est l’expression d’un rejet d’une société qu’on veut nous imposer et qui balaye notre modèle social. Cette colère ne s’exprime pas que dans la rue. Elle s’exprime au travers des innombrables tribunes des intellectuels, des artistes, des cadres sup, etc… Elle s’exprime au travers de dons en faveur des caisses de grève avec des sommes historiques… Elle s’exprime au travers des hommes et des femmes qui supportent les aléas des transports avec un stoïcisme de soutien inédit. Les français ne veulent pas de cette réforme. Les fran-çais veulent garder leur modèle social.
Face à un gouvernement aussi sourd, il nous faut passer au niveau supérieur, car si le soutien moral et financier est apprécié, il ne suffit plus. Nous sommes cadres et nous prenons, au quotidien, nos responsabilités, prenons celle qui sera déterminante pour notre avenir et celui de nos enfants, en nous inscrivant dès maintenant dans la grève et les manifestations.
L’Union Fédérale des Cadres vous souhaite à toutes et à tous une belle année 2020 rythmée au son du progrès social et par la victoire de nos revendications.

Actualités Orange :
Appel unitaire des organisations syndicales
Face aux mobilisations, qui depuis le 5 décembre ne faiblissent pas, les organisations syndicales, CGT, CFE-CGC, FO, Sud d’Orange ont lancé un appel unitaire pour que les personnels du groupe Orange se mobilisent à la fois dans les manifestations mais aussi par la grève afin de lutter contre le projet de réforme des retraites.
Et ce ne sont pas les dernières interventions gouvernementales proposant quelques ajustements qui modifient les principes fondamentaux de ce projet injuste.
La question essentielle « c’est quoi une carrière complète dans un système à points ? » reste toujours sans réponse pendant que chiffrage financier et âge d’équilibre sont renvoyés à un second round… Dans ce contexte, poursuivre la mobilisation est un devoir, et pour les cadres la première de leurs responsabilités est d’y participer !

Plus jamais !
En décembre dernier, lors du jugement France Telecom tous les prévenus ont été condamnés et par-mi eux ses 3 anciens dirigeants, pour harcèlement moral institutionnel, à 1 an de prison dont 8 mois avec sursis et 15 000 € d’amende.
Si les 3 dirigeants ont fait appel, le groupe Orange renonce à ce recours. Mis en place fin 2000, le plan NEXT objectivait 22 000 départs en 3 ans, il fut humainement désastreux avec plusieurs suicides de salariés.
Ainsi les juges ont dénoncé une politique de réduction des effectifs « jusqu’au boutiste » avec des « moyens choisis interdits ». Ils ont condamné l’entreprise à 75 000 € d’amende et le groupe devra verser près de 5 millions d’€ de réparation aux 150 victimes qui se sont portées parties civiles.
Ce jugement fait date et ouvre des perspectives pour les victimes de harcèlement dans de trop nombreuses entreprises.

Lire la suite

Non classé

Quand Orange veut se mettre au vert!

Les différents rapports du GIEC, qui voient chaque année les prévisions les plus alarmistes être dépassées, mais aussi les changements que l’on constate chaque été, ont développé la conscience écologique.

Cette préoccupation traverse toutes les couches de la société. Les plus jeunes tout d’abord, très investies sur le sujet et qui se mobilisent, tout en utilisant massivement les outils et services numériques…. Elle fait également partie de l’ADN de la CGT, de son engagement au quotidien. Dans les entreprises, les salariés souhaitent voir leur activité être écoresponsable, c’est aussi une préoccupation des clients et des futurs salariés. Orange communique abondamment sur le sujet, en interne comme en externe, mais qu’en est-il vraiment ?

(…)

En complément…

Lire la suite

Inter-générationnel

Appel des organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FOCom, SUD PTT, aux salarié.e.s d’Orange

Face aux mobilisations qui, depuis le 5 décembre, ne faiblissent pas, les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FOCom et SUD PTT appellent les salarié.e.s d’Orange à amplifier, dès le 9 janvier et les jours suivants, la mobilisation contre le projet de réforme des retraites.

Les dernières interventions gouvernementales confirment les reculs sociaux induits par le projet de réforme et ce ne sont pas les ajustements, notamment financiers, renvoyés à un second round qui modifieront les principes fondamentaux du projet.

Comment le gouvernement peut-il déclarer une réforme plus juste alors que :
– La prise en compte de toute la carrière, au lieu des 25 meilleures années dans le privé et des 6 derniers mois dans le public, pénalisera toutes celles et ceux qui ont une carrière hachée ou ascendante.
– 10 % des cadres ne cotiseront plus sur l’ensemble de leur salaire et seront contraint•e•s de « jouer » une partie de leur retraite sur les marchés financiers (sans aucune garantie de restitution de leur épargne). Avec ce projet, le système de retraite par répartition sera privé de 3 milliards de cotisations par an.
– La compensation des périodes de chômage, maladie, maternité…sera renvoyée à un financement par l’impôt, avec le risque que ce soit plafonné et sous conditions de ressources… Ce qui induira l’exclusion des mécanismes de solidarité.
– Les femmes seront les grandes perdantes du projet, notamment avec la confirmation des reculs sur la réversion et les droits familiaux.

Les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FOCom et SUD PTT souhaitent pouvoir négocier une réforme des retraites qui améliore et renforce le système par répartition.
Les femmes et les hommes, fonctionnaires et de droit privé, de l’entreprise Orange ne seront pas épargnés-es, l’heure est à la mobilisation.

Les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FOCom, SUD PTT appellent les salarié.e.s d’Orange à la grève et aux manifestations le jeudi 9 janvier et à faire du samedi 11 janvier une journée de manifestation dans tout le pays.

En complément…

Lire la suite

Inter-générationnel

Retrait du projet de loi sur les retraites Tous et toutes dans l’action le 9 janvier 2020

Après plusieurs semaines de grèves, de manifestions, le mouvement social contre la réforme des retraites perdure et doit, en cette rentrée, s’intensifier pour gagner.
Un appel unitaire interprofessionnel est proposé pour la journée du 9 janvier 2020 avec grèves et manifestations dans tout le pays.

(…)

La CGT est favorable à une réforme des retraites qui améliore le système actuel de retraite solidaire par répartition, et qui soit porteuse d’avancées sociales.

Notre vision de la réforme des retraites implique :
· Le retour à une retraite à taux plein à 60 ans,
· Un taux de remplacement de 75% de la rémunération d’activité sur la base des 10 meilleurs années dans le privé et des 6 derniers mois dans le public,
· Une prise en compte de la pénibilité, des périodes de formation et des aménagements des fins de carrière,
·Le maintien des régimes de retraites : régime général, régimes spéciaux, régimes complémentaires, code des pensions civiles et militaires,
·Un montant de retraite garanti qui ne peut être inférieur au smic.

Pour toutes ces raisons, le gouvernement doit abandonner le projet de retraite Macron-Delevoye, et ouvrir de nouvelles négociations à partir des revendications des salariés, portées par les organisations syndicales.

En complément…

Lire la suite

PUBLICATIONS

C'est @ nous

n°31 Janvier-Février 2020

Édito : pour nos retraites, augmentons les salaires !

À l’appui des mobilisations qui, depuis le 5 décembre 2019, ne faiblissent pas, les organisations syndicales CFE/CGC, CGT, FOCom et SUD PTT, ont appelé les salariés d’Orange à amplifier, dès le 9 janvier et les jours suivants, la mobilisation contre le projet de réforme des retraites. Que l’on soit fonctionnaire, salarié de droit privé, cadre, agent de maîtrise ou employé, nous sommes tous concernés par cette réforme. Le gouvernement veut modifier radicalement le fonctionnement des retraites et les changements proposés vont mécaniquement faire beaucoup de perdants. D’ailleurs, le Conseil d’État fait le constat que ce projet
de loi n’a rien de simple puisqu’il aura pour conséquence de « limiter la visibilité des assurés proches de la retraite sur les règles qui leur seront applicables » e t que « les prévisions financières transmises restent lacunaires ».

L’opinion publique n’est pas dupe puisque selon les derniers sondages, 61 % des français pensent que le président de la République
devrait retirer ce projet de loi. D’autres solutions existent. Notre système de retraite est considéré comme l’un des meilleurs au monde. Il a besoin d’être amélioré afin de prendre en compte notamment la pénibilité, les années d’études, la précarité, les périodes de formation pour un départ à la retraite à taux plein à 60 ans pour toute carrière complète avec un montant de pension garanti qui ne peut être en dessous du SMIC. Pour permettre ces améliorations, la CGT propose la suppression des aides et exonérations de cotisations (type CICE,CIR…) qui sont inefficaces (65 milliards d’€), la mise à contribution des revenus financiers des entreprises (celles du CAC40 ont versé 61 milliards de dividendes), la lutte contre la fraude aux cotisations sociales et l’évasion fiscale (70 milliards d’€), la création d’emplois stables et qualifiés, l’égalité salariale entre les femmes et les hommes (5,5 milliards d’€) et l’augmentation de salaires.

La clé du financement de notre système de retraite solidaire par répartition passe entre autre par l’augmentation des salaires. La
CGT va s’engager dans la négociation salariale 2020 à Orange afin de gagner des augmentations, mais aussi la suppression des écarts salariaux femmes/hommes. Nous ne partons pas de rien. Les gains de productivité induits grâce au numérique à Orange sont de 6 % par an. L’entreprise a touché 79 millions d’€ de CICE en 2019, sans compter toutes les exonérations fiscales et sociales perçues et les dividendes distribués aux marchés financiers. Augmenter les salaires ne relève pas d’une utopie mais bien d’un choix politique de la part de l’entreprise. La bourse ou les salariés, il faut choisir. La CGT fait le choix des salariés afin que soient reconnus leurs qualifications et leur travail. Ensemble, mobilisons-nous pour gagner des augmentations de salaires !

Autres publications 

VIDÉOS

Notre santé avant les profits

Dans un contexte de crise sanitaire, la CGT FAPT se mobilise pour la santé du personnel d'Orange.

Voir notre chaîne YouTube

BULLETIN DE CONTACT ADHÉSION

Vous souhaitez nous contacter
pour adhérer
à la CGT Fapt Orange

Contacter la CGT
Fapt Orange