ACTUALITÉS

Communiqués de presse

Conférence de presse : Dangerosité des poteaux

Le but de cette conférence de presse, est d’alerter l’opinion publique pour qu’une véritable prise en compte de la dangerosité des poteaux bois devienne une réalité de la part de la Direction.

Tout d’abord, la dangerosité des poteaux bois concerne nous concerne tous :

  • Les intervenants d’Orange dont les sous-traitants,
  • Les intervenants des autres opérateurs de télécommunications (Opérateurs tiers) qui ont l’autorisation d’utiliser les appuis bois pour leur réseau et ce par le partage du réseau en aérien imposé par l’Autorité de Régulation des Courriers
  • Electroniques et Postaux (ARCEP).
  • Les salariés intervenant à proximité des poteaux bois et les tiers évoluant proximité.
  • La population où se trouve un réseau aérien de télécommunication avec des poteaux bois
    (Nouvelle chute d’un poteau bois au Castelet dans le Var le 19/12/2016).

Malgré les multiples interventions de la CGT dans le cadre du CNSHSCT (CHSCT National d’ORANGE), par des audiences au plus haut niveau de l’entreprise (Direction du Domaine de l’Intervention, PDG, DRH GROUPE, Direction Santé et Sécurité et Qualité de Vie au Travail), la Direction est toujours dans une situation de déni concernant la mauvaise qualité avéré des poteaux bois neufs qui continue pourtant à être planté sur le parc sans contrôle préalable. Il en est de même pour les contrôles actuels réalisés sur les poteaux bois qui sont actuellement inefficace. Seulement 1 poteau dangereux sur 3 est détecté.

En ce qui concerne le réseau aérien, la CGT dénonce la décision du  gouvernement de mettre en œuvre le plan Très Haut Débit dans des zones déjà couvertes par les collectivités, avec l’argent des contribuables, le partage du réseau aérien devient la règle avec les risques que nous venons de citer.

En effet, avec le modèle économique des RIP (Réseau d’Initiative Public), la CGT s’interroge sur la capacité financière des collectivités  à se constituer comme opérateur de Télécommunications. Orange, en tant qu’opérateur historique a donc une responsabilité particulière sur les questions d’aménagement du territoire. La CGT porte depuis plus de 20 ans la nécessité d’un réseau Fibre Optique qui couvrirait l’ensemble du territoire.

Avec un résultat net en 2016, de 3,2 Milliards d’Euros de bénéfices, en hausse de 10%, Orange peut et doit sécuriser son réseau aérien avec une contribution des opérateurs qui l’utilise.

Cette conférence de presse a pour but d’alerter la population et les intervenants réseaux de cette situation dangereuse d’où l’importance de celle-ci.

Pour en savoir + lire l’intervention complète ci-dessous.

Lire la suite

Vie au travail

Géolocalisation des véhicules, Orange est hors la loi !

La direction d’Orange en infraction depuis le 9 février 2017 !

L’arrêt du 29 septembre 2016 de la cour d’appel, confirmant le jugement rendu du 15 juillet 2015 du TGI de Paris et signifié par voie d’huissier de justice à Paris le 08 novembre 2016 au siège social d’Orange stipule : « L’annulation de la mise en place du dispositif de boîtier électronique des véhicules fleet performance et ce, sous astreinte provisoire de 250 € par jour de retard et par infraction constatée une fois expiré le délai de trois mois à compter de la signification du jugement… ». C’est à dire le 8 Février 2017. Mais la Direction d’Orange persiste et signe, et ne retire pas les boîtiers.

Plus qu’une transaction juridique, c’est la véritable dépose des boîtiers qu’il faut pour le bien-être des salariés!

Alors qu’une négociation se réalise avec les syndicats représentatifs, la direction a fait le choix de discuter de l’application de la décision de justice avec une seule organisation syndicale. Une « transaction » juridique a été signée le 16 mars entre ce Syndicat et la direction, qui fait soi-disant force de loi sans limite de temps. Elle interdit à l’employeur de croiser les données « d’info véhicule » et les autres systèmes d’information. Mais les boîtiers sont toujours sur les véhicules. Les données kilométriques et de consommation journalières relevées sur les boîtiers électroniques sont toujours effectives à ce jour et peuvent être utilisées à tout moment contre un conducteur. Que peut-on attendre d’une telle transaction juridique ? On peut craindre que la direction tente de contourner ou de ne pas appliquer les contraintes qui lui sont imposées.

Le personnel avec la CGT doit imposer la dépose des boîtiers de géolocalisation

Dans un 1er temps, la CGT FAPT a écrit au DRH Groupe d’Orange pour demander l’application du jugement. les boîtiers de géolocalisation. La plupart des salariés sont concernés concernant l’utilisation des 20500 véhicules d’Orange France.

La CGT FAPT saisi un huissier de justice

Faute de réponse, la CGT FAPT a saisi un huissier de justice. Une « sommation de faire » a été envoyée à la Direction Générale, le 20 mars 2017 pour le périmètre d’Orange France, pour faire appliquer la décision de justice de dépose des boîtiers de géolocalisation. 20 500 véhicules d’Orange France sont concernés ainsi que plusieurs métiers.

ORANGE est prête à respecter la loi pour dénoncer le salarié conducteur d’un véhicule ayant fait l’objet d’une contravention avec retrait de point au permis de conduire, mais pas de retirer les boîtiers de géolocalisation. C’est inadmissible !

Tous et toutes ensemble, exigeons le retrait des boîtiers des véhicules ORANGE ! La CGT combattra tous les outils de contrôle des salariés, quelle que soit leur activité !

En complément…

Lire la suite

Rémunération / Carrière

En direct des négociations salariales

Négociation Salariale 2017 : Le nectar pour les actionnaires, les pépins pour les salariés !

Le 23 février 2017, la direction d’Orange a annoncé un résultat net de 3,4 milliards d’euros. Ce résultat est le fruit du travail des salariés d’Orange. Ces derniers se sont d’ailleurs exprimés dans le cadre de l’enquête CNPS 2016. 2/3 des salariés sont insatisfaits de leur rémunération. Ces bons résultats étaient l’occasion pour l’entreprise de redistribuer les richesses aux salariés, mais la direction d’Orange en a décidé autrement !

Un budget global en baisse de 31% !

Alors que l’entreprise a décidé de favoriser une nouvelle fois les actionnaires en augmentant le dividende versé de 8 %, elle fait le choix de baisser de 31 % le budget consacré aux augmentations salariales. Entre ses salariés et les actionnaires, l’entreprise a fait son choix !
En parallèle le montant de l’intéressement et la participation seront en baisse de plus de 10 % en 2017.
La direction de l’entreprise pour faire passer la pilule propose un plan de distribution d’actions gratuites versées (sous conditions) en 2020.
La direction envoie un très mauvais signal aux salariés. Tout ceci est simplement scandaleux, les salariés d’Orange ont besoin de voir leur pouvoir d’achat augmenter dès maintenant et non hypothétiquement dans 3 ans. La CGT FAPT demande des mesures salariales immédiates !

En complément…

Lire la suite

Vie au travail

CNPS GROUPE ORANGE France du 17 février 2017

Une nouvelle fois, la CGT seule a alerté la direction sur la mise en danger des 10105 salariés répondant à l’enquête de 2016. En situation de stress décompensé, leur nombre précis est identifié dans les rapports des 14 domaines d’activités et les rapports des 279 CHSCT locaux.
Tous les élus et mandatés dans les CHSCT doivent s’emparer de cette enquête afin que les directions ne puissent pas évacuer les problématiques (Charges, intensité, contenu, complexité, reconnaissance…) liées au travail dont la principale cause est l’insuffisance du nombre d’emplois stables.

Dans la restitution présentée ce 17 février ne figuraient que les retours de 7 DO et Divisions. Hasard ou maladresse ? Il manquait les droits d’alerte déposés par les membres CGT des CHSCT de l’AD IDF, AD SO, UI Rhône Durance et UI Marseille.
L’ensemble des syndicats ont dénoncé l’attitude des directions d’unité qui s’accaparent les rapports locaux, et dessaisissent ainsi les CHSCT de leurs prérogatives.
Certains se sont vus refuser la mise au vote de missions proposées par les représentants du personnel du CHSCT, d’autres ont eu des pressions, des chantages quant à l’utilisation de l’enquête si le thème de l’emploi était abordé.
La CGT n’est pas surprise de ces postures inadmissibles, la réduction des coûts sur le dos du personnel et en particulier sur l’emploi à travers Essentiel 2020, se retrouve au niveau des DO, DIV et UO.

C’est en ce sens que la CGT dans le CNPS a demandé que des engagements soient pris au plus haut niveau d’Orange pour que des moyens suffisants soient donnés en local afin de remédier aux situations de salariés en souffrance.

La politique d’embauche se heurte aux choix de la direction et à la baisse des coûts de son programme Explore 2020.

Pour la CGT, cette 3ème enquête doit servir pour améliorer véritablement la santé,
le bien-être des salariés d’Orange au travail. Bien-être au travail va de pair avec efficacité au travail. Cela ne doit pas rester un slogan de la direction.
Les ingrédients qui ont conduit à la crise sociale de 2009 existent toujours dans l’entreprise comme le démontre l’enquête 2016. L’insuffisance d’emplois stables contribue à l’augmentation de la charge de travail, à son intensité et en outre à sa complexité.

La mobilisation à Orange a permis de gagner 1000 emplois supplémentaires, les recrutements passant de 6000 à 7000 de 2016 à 2018. Ensemble nous pouvons obtenir plus; c’est la condition nécessaire pour l’amélioration des conditions de travail.

En complément…

Lire la suite

Vie au travail

CNSHSCT UES ORANGE du 08 et 09 février 2017

L’emploi, toujours un besoin  pour garantir la bonne santé et la sécurité des salariés au travail !

La CGT a alerté la direction sur les RPS que génère la politique de l’emploi dans l’entreprise, avec notamment des projections qui seraient très sous évaluées en terme de charge de travail, ou de volonté d’arriver à une satisfaction clients exemplaire avec le risque d’aggraver les conditions de travail.
Les résultats de l’enquête « Stress et Conditions de Travail » démontrent que la question du travail et de l’emploi est plus que jamais d’actualité.
Conjuguée avec Essentiel 2020 et sa politique de réduction des coûts, la transformation numérique va modifier en profondeur l’organisation du travail dans le domaine de la relation client et réduira forcément l’emploi.
Pour la CGT, cette transformation numérique ne peut se faire en allant à l’encontre des intérêts des personnels et des clients, tout comme les formations «e-learning » ou le réseau social interne Plazza. Elle doit servir au progrès social .
La CGT n’acceptera pas toutes les fermetures de boutiques, n’acceptera pas les non remplacements des départs en retraite ou TPS suite aux diminutions des appels sur les plateaux ou au transfert des risques vers la sous-traitance.
La polyvalence et la poly-compétence complexifient le travail et exigent.
Tout faire, tout savoir : « conseil, vente, dépannage, recouvrement, suivi, production, … ». C’est trop de charge de travail y compris mentale, trop de stress, on ne peut pas tout faire en même temps !

La digitalisation doit et peut permettre une vraie réduction du temps de travail !

Au sommaire ce mois-ci :

  • Les risques électriques
  • Le baromètre social
  • Avis client
  • Mise en place d’un pôle psychologue du travail
  • Activité E-Chat
  • Les dangers du plomb
  • La dénonciation obligatoire des « PV »

En complément…

Lire la suite

PUBLICATIONS

C'est @ nous

n°31 Janvier-Février 2020

Édito : pour nos retraites, augmentons les salaires !

À l’appui des mobilisations qui, depuis le 5 décembre 2019, ne faiblissent pas, les organisations syndicales CFE/CGC, CGT, FOCom et SUD PTT, ont appelé les salariés d’Orange à amplifier, dès le 9 janvier et les jours suivants, la mobilisation contre le projet de réforme des retraites. Que l’on soit fonctionnaire, salarié de droit privé, cadre, agent de maîtrise ou employé, nous sommes tous concernés par cette réforme. Le gouvernement veut modifier radicalement le fonctionnement des retraites et les changements proposés vont mécaniquement faire beaucoup de perdants. D’ailleurs, le Conseil d’État fait le constat que ce projet
de loi n’a rien de simple puisqu’il aura pour conséquence de « limiter la visibilité des assurés proches de la retraite sur les règles qui leur seront applicables » e t que « les prévisions financières transmises restent lacunaires ».

L’opinion publique n’est pas dupe puisque selon les derniers sondages, 61 % des français pensent que le président de la République
devrait retirer ce projet de loi. D’autres solutions existent. Notre système de retraite est considéré comme l’un des meilleurs au monde. Il a besoin d’être amélioré afin de prendre en compte notamment la pénibilité, les années d’études, la précarité, les périodes de formation pour un départ à la retraite à taux plein à 60 ans pour toute carrière complète avec un montant de pension garanti qui ne peut être en dessous du SMIC. Pour permettre ces améliorations, la CGT propose la suppression des aides et exonérations de cotisations (type CICE,CIR…) qui sont inefficaces (65 milliards d’€), la mise à contribution des revenus financiers des entreprises (celles du CAC40 ont versé 61 milliards de dividendes), la lutte contre la fraude aux cotisations sociales et l’évasion fiscale (70 milliards d’€), la création d’emplois stables et qualifiés, l’égalité salariale entre les femmes et les hommes (5,5 milliards d’€) et l’augmentation de salaires.

La clé du financement de notre système de retraite solidaire par répartition passe entre autre par l’augmentation des salaires. La
CGT va s’engager dans la négociation salariale 2020 à Orange afin de gagner des augmentations, mais aussi la suppression des écarts salariaux femmes/hommes. Nous ne partons pas de rien. Les gains de productivité induits grâce au numérique à Orange sont de 6 % par an. L’entreprise a touché 79 millions d’€ de CICE en 2019, sans compter toutes les exonérations fiscales et sociales perçues et les dividendes distribués aux marchés financiers. Augmenter les salaires ne relève pas d’une utopie mais bien d’un choix politique de la part de l’entreprise. La bourse ou les salariés, il faut choisir. La CGT fait le choix des salariés afin que soient reconnus leurs qualifications et leur travail. Ensemble, mobilisons-nous pour gagner des augmentations de salaires !

Autres publications 

VIDÉOS

Vidéo CGT FAPT : 3 Questions sur l'égalité professionnelle

Dans le cadre de la préparation de la journée du 8 mars, la CGT FAPT revient dans cette vidéo sur les principaux enjeux de l'égalité professionnelle.
#8mars15h40 #CGT #CgtFaptOrange

Voir notre chaîne YouTube

BULLETIN DE CONTACT ADHÉSION

Vous souhaitez nous contacter
pour adhérer
à la CGT Fapt Orange

Contacter la CGT
Fapt Orange